France Culture
France Culture
© Getty
© Getty
© Getty
American actress Marilyn Monroe (Norma Jean Mortenson or Norma Jean Baker, 1926 - 1962). (Photo by Baron/Hulton Archive/Getty Images)
Ralph Greenson, son psychanalyste, est la dernière personne qui a vu Marilyn Monroe vivante et la première qui l’a trouvée morte. A mots voilés, on l’accusait de meurtre.
Hollywood Walk of Fame
"Durant les presque six mois du tournage du Milliardaire, Marilyn quittera le plateau tous les après-midi pour se rendre chez son psychanalyste, Ralph Greenson, North Roxbury Drive, à mi-chemin entre le studio de la Fox sur Pico Boulevard et son hôtel sur Sunset Boulevard"
1950
"Les difficultés liées aux tournages continuent. Après Le Milliardaire, John Huston propose à Marilyn le rôle féminin des Désaxés, scénario tiré d’une pièce d’Arthur Miller, avec Clark Gable et Monthy Clift. Les extérieurs doivent être tournés à Reno. Marilyn n’est pas là. On l’attend"
Marilyn Monroe et Montgomery Clift dans "Les Désaxés"
"La reprise du tournage des Désaxés de John Huston remet Marilyn face à Monty Clift. Les deux acteurs n’arrivent pas à dire leurs répliques comme Huston le leur indique. Leurs mots sont comme des caresses qu’échangeraient des animaux blessés"
Marilyn Monroe 1960
"Marilyn Monroe adresse à son psychanalyste Ralph Greenson un télégramme où elle annonce son propre anniversaire, comme on se fait à soi-même un cadeau de peur que les autres ne vous oublient ce jour-là"
Marilyn Monroe 1953
"En plein tournage du film Quelque chose doit craquer dirigé par Georges Cukor, Marilyn arrive à sa séance chez son analyste Ralph Greenson décomposée : « Il paraît que ça y est, que vous allez vraiment partir et me quitter. Cest Joannie qui me l’a appris avant-hier"
Marilyn Monroe 1956
"Un jour de mai 1962, un énorme hélicoptère se pose sur la piste du Studio de la Fox, près du plateau 14. Peter Lawford se précipite dans la loge de Marilyn pour l’escorter jusqu’à l’engin bleu royal qui doit l’emmener à l’anniversaire de John Fitzgerald Kennedy"
Marilyn Monroe 1953
"Les dernières images de Marilyn Monroe gravées sur une pellicule sont muettes. Il n’existe que 35 minutes de Quelque chose doit craquer tournées par Georges Cukor en 1962. Ces images montrent un visage d’une beauté indiciblement cruelle, une femme dans un dénuement radical"
Marilyn Monroe 1953
"Quelques semaines avant la mort de Marilyn Monroe, Truman Capote lui avait rendu visite dans sa maison de Brentwood"
30 April 1998 by Sotheby's New York shows Andy Warhol's "Orange
"Si c’était un film noir, le plan d’ouverture cadrerait le vent. Rien d’autre. Le vent faisant ployer la cime des eucalyptus"

À propos de la série

Marilyn Monroe, le Dr Ralph Greenson ! Trente mois durant, de janvier 1960 au 4 août 1962, ils formèrent le couple le plus improbable : la star hollywoodienne et le psychanalyste freudien.

Elle lui avait donné comme mission de l'aider à se lever, de l'aider à jouer au cinéma, de l'aider à aimer, de l'aider à ne pas mourir. Il s'était donné comme mission de l'entourer d'amour, de famille, de sens, comme un enfant en détresse. Il voulut être comme sa peau, mais pour avoir été la dernière personne à l'avoir vue vivante et la première à l'avoir trouvée morte, on l'accusa d'avoir eu sa peau. Telle est l'histoire. Deux personnes qui ne devaient pas se rencontrer et qui ne purent se quitter. Des mots noirs et des souvenirs blancs. Dans la lumière adoucie d'un cabinet de psychanalyste se redit la dernière séance de Marilyn.
Adaptation : Michel Schneider
Réalisation : Juliette Heymann
Conseillère littéraire Emmanuelle Chevrière

Avec Clothilde Morgiève (Marilyn Monroe), Georges Claisse (Ralph Greenson), Mohammed Rouabhi (Le narrateur), Johanna Nizard (La narratrice), Bernard Waver (John Miner), Laurent Lederer (Forger Backwright), Roland Timsit Sergent (Jack Clemmons), Philippe Laudenbach (Milton Wexler), John Arnold (John Huston ), Alain Fromager (William Weatherby), Claude Lévêque (Allan Snyder), Léonie Pingeot (Joan Greenson), Danielle Lopès (Hildi Greenson), Richard Herlin (Gorges Barris), Philippe Beautier (Richard Meryman ), Philippe Loffredo (Walter Bernstein), Patrick Michaelis (Milton Rudin), Gérard Cherqui (Phil Feldman ), Laurent Cléry (Truman Capote) , Liliane Rovère (Contance Collier), Patrick Larzille (Dr Hyman Engelber), Roland Timsit (Sergent Jack Clemmons), Bernard Waver (John Miner),
Les musiciens  Paul Beynet, Bonis Borgolotto, Lucie Mercat.
Et avec : Valérie Brancq , Jean-Pierre Durand , Alexis Furic , Anna-Amélie Heintz , Pauline Ziadé, Suzanne Aubert , Christine Braconnier, Rémi Caillebot , Delphine Chuillot , Grégory Dutreilly , Céline Groussard , Simon Guélat, Brice Hillairet, Clément Lagouarde , Guillaume Layssen, Véronique Lechat , Romain Lemire, Marie Nahmias , Philippe Tolbiac, Alexandre Aubry, CLaire Beaugé, Brice Berrier , Anne Cart , Patrick Fontana , Frédéric Lebret , Christophe Gauzeran , Marie-Anne Mestre , Florent Oullié , Sandra Vellocia, Lybert Ramade, Karim Abdelaziz , Sandra Bechtel , Jean-Claude Bonnifait , Christine Culerier , Thierry Gary, Brigitte Guedj , Brice Hillairet , Danielle Lopès, Patrick Michaelis , Léonie Pingeot, Pierre-Stéphane Montagnier , Frankie Pain , Thierry Pietra , David Sordoillet Bruitages : Patrick Martinache
Recherches d’archives : Julie Amint
Prise de son, montage, mixage : Claude Niort, Sylvain Dangoise
Assistante à la réalisation : Cécile Laffon
Né en 1944, Michel Schneider, écrivain et critique littéraire, a été directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture de 1988 à 1991. Il est l'auteur de La Comédie de la culture et de plusieurs ouvrages sur la musique, notamment Glenn Gould piano solo, Prima donna, Musiques de nuit. Il a reçu le prix Médicis de l'essai en 2003 pour Morts imaginaires et le prix Interallié 2006 pour Marilyn dernières séances, tous deux parus chez Grasset . Son dernier livre, Des Livres et des femmes est paru chez Gallimard en octobre 2021. Michel Schneider nous a quittés le 21 juillet 2022, à l’âge de 78 ans.

Feuilleton en 10 épisodes de 2012

Provenant de l'émission

Le Feuilleton, du lundi au vendredi de 20h30 à 21h00 sur France Culture

30 minutes d’espace de création radiophonique, de grandes adaptations d’œuvres du patrimoine classique et contemporain pour mêler tous les métiers et les talents de la radio.