France Culture
France Culture
Les âges d'or du cinéma italien, des années 30 aux années 60
Les âges d'or du cinéma italien, des années 30 aux années 60
Marcello Mastroianni et Vittorio Gassman dans le film "Le Pigeon" de Mario Monicelli (1958)
Mathias Sabourdin et Marie-Pierre Lafargue, retracent les grandes périodes du cinéma italien : du néoréalisme en 1943 jusqu'aux films politiques des années 70. Ils sont co-auteurs du "Dictionnaire du cinéma italien : ses créateurs de 1943 à nos jours" paru en 2014.
26 min
Vittorio de Sica à Cannes en 1951
En 1951, le réalisateur (et comédien) Vittorio de Sica répond à Jean Lescure et Jean Amrouche. Il évoque son film "Miracle à Milan" qui devait, cette année-là, recevoir la Palme d'or à Cannes.
30 min
Photo du film néoréaliste de Visconti : "Ossessione" ("Les Amants diaboliques") réalisé en 1942, avec Clara Calamai, Massinmo Girotti.
En 1958 le cinéaste italien Luchino Visconti, créateur du néo-réalisme, revient sur ses premiers films influencés par sa rencontre avec Jean Renoir. Un entretien dans l'émission "Étranger mon ami - Luchino Visconti, créateur du néo-réalisme italien" diffusée pour la première fois le 22 avril 1958.
20 min
Roberto Rosselini
En 1987, "Les nuits magnétiques" consacrent une émission spéciale au cinéaste italien Roberto Rossellini disparu dix ans auparavant, le 3 juin 1977.
35 min
Federico Fellini en 1965
En 1969, Federico Fellini était invité par l’émission "Notre temps" quelques jours avant la sortie en France du "Satyricon", il donnait un entretien à Edith Lansac et Jean Chouquet.
15 min
Sophia Loren et Vittorio de Sica sur le tournage de "Pain, Amour, Ainsi Soit il". 3ème épisode du triptyque "Pain, Amour, etc." réalisé par Dino Risi en 1955.
Toto, Sordi, Gassman, Tognazzi, Sophia Loren ou encore Gina Lollobrigida, ce ne sont que quelques uns des noms associés à la comédie italienne. En 1980, "Les Nuits magnétiques" ont produit cinq émissions sur le cinéma italien. La dernière de la série est consacrée à la comédie italienne.
1h 30
Marcello Mastroianni et Anita Ekberg dans le film de Federico Fellini "La Dolce Vita" (1960)
Dans le deuxième entretien de cette nuit consacrée au cinéma italien, Mathias Sabourdin et Marie-Pierre Lafargue évoquent les chefs d'œuvres du cinéma italien depuis les années 60 jusqu'à son déclin dans les années 80.
17 min
Sur le tournage de "L'évangile selon saint Matthieu" de Pier Paolo Pasolini avec l’acteur Enrique Irazoqui dans le rôle de Jésus, en 1964.
Dans l'émission "Cinéma vérité", le réalisateur italien Pier Paolo Pasolini se confie sur son film "L'Évangile selon saint Matthieu". L'entretien a lieu le 13 mars 1965, alors que le film sortait sur les écrans français.
15 min
Image du film "Zabriskie Point", 1969, de Michelangelo Antonioni, avec Mark frechette, Daria Halprin.
Le silence, l'incommunicabilité, l'identité, la filiation, autant de concepts dépeints dans les films de Michelangelo Antonioni, dont l'oeuvre est ici analysée par André S. Labarthe, parmi d'autres invités dans les "Mardis du cinéma", en février 1994, au micro de Jean Daive.
1h 30
Affiche du film du réalisateur italien Nanni Moretti "Palombella Rossa" en 1989.
Serge Daney reçoit le critique de cinéma italien Adriano Apra en 1989, à l'aube des années Berlusconi, une période difficile pour le cinéma italien en déclin depuis déjà de nombreuses années. Analyse critique dans l'émission "Microfilms" en avril 1989.
45 min
L'actrice Ingrid Bergman (1915 - 1982), sur le tournage du film de son mari Roberto Rossellini, "Voyage en Italie", à Naples en 1954.
Dernier entretien avec Mathias Sabourdin et Marie Pierre Laforgue, co-auteurs du "Dictionnaire du cinéma italien : ses créateurs de 1943 à nos jours".
5 min

À propos du podcast

Les âges d'or du cinéma italien, des années 30 aux années 60
Les âges d'or du cinéma italien, des années 30 aux années 60

Albane Penaranda propose une Nuit sur "Les âges d'or du cinéma italien, des années 30 aux années 60" avec des archives des grands cinéastes italiens Rossellini, Fellini, Visconti, De Sica, Antonioni, une "Nuit magnétique" sur le cinéma comique et un entretien avec le critique Adriano Apra.

Le cinéma italien a été l'un des plus grands cinémas au monde, peut-être le plus important de tous durant les deux décennies de l'après-guerre. Sans préjuger de ce que sera l'avenir, il faut bien admettre que cet âge d'or semble à jamais révolu. Cependant, comme l'écrit justement Jean Gili dans sa préface au Dictionnaire du Cinéma Italien , ouvrage collectif dirigé par Mathias Sabourdin, "en un étrange paradoxe, le cinéma italien peine à exister au présent, mais domine encore au passé l'imaginaire du spectateur ".

Oui, en cela au moins, ce cinéma reste bien vivant.Dans nos oreilles il y a toujours la voix de Magnani hurlant "Francesco, Francesco " avant de tomber morte dans la rue d'une ville ouverte, et celle d'Anita Ekberg invitant "Marcello " à la rejoindre dans l'eau de la fontaine de Trevi. Comme si c'était hier, dans un bal fastueux, nous valsons avec Tancrède et Angelica sous les yeux du Prince Fabrizio. Nous avons tous cru au moins une fois aux miracles du Christ grâce à Pasolini et parfois, toute une journée, nous trotte dans la tête la musique de 8½. Nous croisons le visage d'une jeune fille et nous retrouvons celui de Monica Vitti dans La Notte . Dans une drôle de bobine c'est celle de Totò qui nous revient, tandis que les rires de Gassman et Sordi se perdent dans la nuit romaine.

Alors, quand Moretti nous rappelle que les scooters d'aujourd'hui n'ont pas l'élégance des Vespa d'hier, nous nous consolons en pensant que le cinéma italien nous a décidément beaucoup gâtés. Toute une nuit, replongeons-nous dans ses très riches heures en compagnie de Mathias Sabourdin et Marie-Pierre Lafargue, co-auteurs du Dictionnaire du cinéma italien, ses créateurs de 1943 à nos jours,  paru aux éditions du Nouveau Monde en 2014.

  • Par Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Nuit Cinéma italien - (1ère diffusion : 24/05/2015)
  • Edition web : Sandrine England et Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France