France Culture
France Culture
Philosopher au Maroc aujourd'hui
Philosopher au Maroc aujourd'hui
Ali Benmakhlouf à l’Institut Français du Maroc de Casablanca pour l'enregistrement de l'émission "Les nouveaux chemins de la connaissance" en 2014
Ali Benmakhlouf à l’Institut Français du Maroc de Casablanca pour l'enregistrement de l'émission "Les nouveaux chemins de la connaissance" en 2014
Épisode 1/4 : Portrait d'un philosophe contemporain : Ali Benmakhlouf
Adèle Van Reeth nous propose un entretien-portrait avec le philosophe et membre du Comité consultatif national d'éthique, Ali Benmakhlouf. L'occasion pour l'universitaire de raconter son parcours et de s'interroger sur la place de la philosophie au sein de l'université marocaine.
50 min
France Culture
France Culture
Épisode 2/4 : Philosopher au Maroc (2/4) : portrait d'un philosophe contemporain : Ali Benmakhlouf (seconde partie)
Philosopher au Maroc aujourd’hui, deuxième temps.
50 min
France Culture
France Culture
Épisode 3/4 : Philosopher au Maroc aujourd’hui (3/4) : Penser le féminisme marocain
Philosopher au Maroc aujourd’hui, troisième temps
50 min
France Culture
France Culture
Épisode 4/4 : Philosopher au Maroc aujourd’hui (4/4) : Comment traduire Rousseau en arabe ?
Philosopher au Maroc aujourd’hui, 4ème temps.
50 min

À propos de la série

Les Nouveaux chemins de la connaissance ont pu poser leurs micros en mars 2014 à Casablanca, le temps de 5 émissions, pour donner la parole à ceux qui font et inventent la philosophie au Maroc aujourd’hui. "Après Oxford, où nous étions allés discuter…

Les Nouveaux chemins de la connaissance ont pu poser leurs micros en mars 2014 à Casablanca, le temps de 5 émissions, pour donner la parole à ceux qui font et inventent la philosophie au Maroc aujourd’hui.

"Après Oxford, où nous étions allés discuter avec quatre philosophes britanniques au printemps dernier, quatre philosophes qui nous avaient parlé de philosophie du langage sur les pelouses interdites aux visiteurs et de philosophie de l’esprit dans des bureaux gothiques, cette année c’est à la découverte d’un contexte d’enseignement et de recherche en philosophie radicalement différent que nous avons choisi de partir. Trois ans après les insurrections politiques (la désormais fameuse journée du 20 février), qui conduira à l’élaboration d’une nouvelle constitution, comment les philosophes conçoivent-ils leur rôle au sein d’une société qui se caractérise par sa jeunesse et son faible taux d’alphabétisation ? Comment enseigner des textes dans une langue qui n’est pas parlée par tout le monde ? Y’a-t-il un sens à parler de philosophie arabe, ou même marocaine ? Entre relativisme et universalisme, enjeux de traductions et questions identitaires, c’est la grandeur et la beauté du métier de philosophe qui nous est apparu au terme des ces discussions, qui plus que jamais ont fait apparaître la nécessité des philosophes au sein de la cité."

Publicité

Interrogations sur la place de la philosophie au sein de l'université marocaine avec Ali Benmakhlouf, qui depuis des années enseigne la philosophie au France et au Maroc. Discussions sur le féminisme marocain en compagnie d’Aicha Barkaoui et de Yasmine Chami, et sur l’urgence de traduire les écrits politiques de Rousseau en arabe avec Abdessalam Chedaddi. Et enfin, portrait de la philosophie au Maroc avec Driss Jaydène accompagné de deux grands professeurs de philosophie, Noureddine Affaya et Adil Hadjami .

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Prise de son: Michel Gacic et Yvan Charbit

Lectures : Georges Claisse

Emission enregistrée à la Villa des arts de Casablanca

En partenariat avec l'Institut Français du Maroc

Provenant de l'émission

du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55 sur France Culture

La philosophie est bien plus qu'une discipline. Son but est de transformer la connaissance en art de vivre en considérant comme digne d'intérêt et de réflexion l'existence dans tous ses recoins.