France Culture
France Culture
Qui est la Tondue de Chartres ?, une série en 6 épisodes
Qui est la Tondue de Chartres ?, une série en 6 épisodes
Qui est la Tondue de Chartres ?, une série en 6 épisodes
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944
La Tondue de Chartres a un nom, elle s'appelle Simone Touseau. Rasée, une croix gammée sur le front, portant un enfant dans les bras : tous ces éléments visuels désignent la jeune femme comme coupable de collaboration. Mais que raconte cette image que l'on doit au célèbre photographe Robert Capa ?
13 min
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944
Sur la célèbre photo de Robert Capa, Simone Touseau apparaît marchant dans une rue de Chartres, escortée par des policiers et des résistants, mais libre. Que s'est-il réellement passé ce 16 août 1944, jour de la libération de la ville ?
12 min
Simone Touseau et son bébé de trois mois, dans la cour de la Préfecture de Chartres, le 16 août 1944
Simone Touseau et son bébé de trois mois, dans la cour de la Préfecture de Chartres, le 16 août 1944
Jusqu'au printemps 1944, Simone Touseau souhaitera la victoire de l'Allemagne. A-t-elle été fascinée par le Troisième Reich et ses idées de régénération populaire ? Était-elle une collaboratrice idéologique, voire antisémite ?
11 min
Les présumé.es collaborateur.ices, réunis dans la cour de la Préfecture de Chartres, 16 août 1944
Les présumé.es collaborateur.ices, réunis dans la cour de la Préfecture de Chartres, 16 août 1944
A Chartres, Simone Touseau s’expose, affiche ses convictions d’extrême droite et reçoit des Allemands chez elle. Que cherche-t-elle en fréquentant les soldats ennemis ? Souhaite-t-elle quitter la France pour rejoindre l'Allemagne nazie ?
12 min
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944
L'histoire de la tonte de Simone Touseau cache un autre mystère. Ce que personne ne sait c'est que, trois jours après ce fameux 16 août 1944, une plainte est déposée par des voisins de Simone et de sa mère, Germaine, accusant les deux femmes de dénonciation.
14 min
Simone Touseau, avec son bébé, le 16 août 1944 dans les rues de Chartres après avoir été tondue
Simone Touseau, avec son bébé, le 16 août 1944 dans les rues de Chartres après avoir été tondue
A Chartres, l'affaire Touseau défraie la chronique. Quelques jours après avoir été tondues sur la place publique, Simone et sa mère Germaine comparaissent devant une cour de Justice. Les deux femmes encourent la peine de mort pour faits de collaboration mais elles éviteront de peu cette condamnation
12 min

À propos de la série

Après-guerre, elles furent près de 20 000 à être tondues sur les places publiques, toutes accusées de collaboration. La plus célèbre fut la Tondue de Chartres, Simone Touseau, immortalisée par le photographe Robert Capa. Mais de quoi cette femme était-elle réellement coupable ?

Après-guerre, elles furent près de 20 000 à être tondues sur les places publiques, toutes accusées de collaboration. La plus célèbre fut la Tondue de Chartres, Simone Touseau, immortalisée par le photographe américain Robert Capa. Mais de quoi cette femme était-elle réellement coupable ?

La figure de la tondue est devenue l’image incontournable de toute évocation de l’épuration à la Libération. "En ce temps-là, pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait les filles. On alla même jusqu’à les tondre", écrit Paul Éluard.

De quoi Simone Touseau est-elle coupable ?

La plus célèbre d’entre toutes fut la Tondue de Chartres. Le photographe Robert Capa a immortalisé cette femme au crâne rasé, un bébé dans les bras, l’oeil apeuré, traquée par une foule rieuse, un 16 août 1944.  Certes, "la photo est  bonne" et a fait le tour du monde, mais de quoi cette femme, Simone Touseau, était-elle coupable ? Le secret qui entoure actes de résistance et de collaboration s’est aujourd’hui fissuré.

Une série en 6 épisodes, produite par Nedjma Bouakra, réalisée par Vincent Decque et Marie Plaçais. Conseillère au programme : Camille Renard.

Avec Gérard Leray, historien, co-auteur de La Tondue, 1944-1947 aux éditions Vendémiaire ; Philippe Fretigné, habitant de Chartres, co-auteur de  La Tondue, 1944-1947 ; Fabrice Virigili, historien, spécialiste des relations entre hommes et femmes au cours des deux guerres mondiales, Directeur de recherche au CNRS ; des habitants de Chartres.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Provenant de l'émission

France Culture propose une nouvelle collection de podcasts narratifs documentaires : des séries d'enquêtes historiques, culturelles, racontées à la première personne, en plusieurs épisodes.