France Culture
France Culture
René Frydman : l’artisan de la renaissance
René Frydman : l’artisan de la renaissance
Lalie, René, Pierre et Guy Frydman
Lalie, René, Pierre et Guy Frydman
Des parents juifs, polonais et en exil. Une naissance dans le plus grand des secrets. Sous occupation allemande, dans un petit village près de Pau, René Frydman naît et grandira pourtant heureux et épanoui auprès d’une famille aimante, et d’une mère qui le placera dans la voie de la médecine.
30 min
René Frydman
René Frydman
René Frydman n'aborde pas la médecine par la gynécologie obstétrique mais par la traumatologie et l’orthopédie. Un choix naturel pour l’étudiant engagé syndicalement, membre actif de l’Union des étudiants communistes dynamique qui l'amènera à pratiquer la médecine en situation de guerre.
29 min
Naissance des premiers bébés issus d'embryons congelés. René Frydman, Emile Papiernik, Jacques Testart, le 10 avril 1986 à Paris, France
Naissance des premiers bébés issus d'embryons congelés. René Frydman, Emile Papiernik, Jacques Testart, le 10 avril 1986 à Paris, France
René Frydman a été à la fois témoin et moteur des grands avancements de sa discipline : de la première naissance française issue d’une FIV à l’utérus artificiel. Pour résoudre les problèmes a priori insolubles en procréation humaine, il va repousser les limites des possibilités de la naissance.
30 min
Le médecin obstétricien René Frydman, « père » scientifique du premier bébé éprouvette Amandine née le 24 février 1982
Le médecin obstétricien René Frydman, « père » scientifique du premier bébé éprouvette Amandine née le 24 février 1982
René Frydman est un médecin du voyage. Il intervient dans des endroits du bout du monde, prodiguant la médecine qu’il maîtrise dans les pays exsangues de ressources thérapeutiques : des blessés de guerres, mais aussi des femmes, pour résoudre leur problème de fertilité.
30 min
Le médecin obstétricien René Frydman, « père » scientifique du premier bébé éprouvette Amandine née le 24 février 1982
Le médecin obstétricien René Frydman, « père » scientifique du premier bébé éprouvette Amandine née le 24 février 1982
La subversion est-elle parfois nécessaire pour dynamiser le progrès, dans les domaines infiniment complexes et délicats de la procréation et de l’obstétrique ? Pour René Frydman, l’éthique est un garde-fou, et non une entrave au progrès médical et social.
30 min

À propos de la série

Gynécologue obstétricien, professeur des universités depuis 1979 : René Frydman est un médecin des premières fois. Des premières fois qui ont changé la société, dans un monde à l’époque animé de grands mouvements : la décolonisation, la fin de l’impérialisme dans le monde, l’émancipation des peuples, et des femmes. Dans ce contexte, il a accompagné l’essor de la procréation médicalement assistée. Pour offrir aux mères, aux parents démunis ce cadeau infiniment précieux : la naissance.

Parmi ses grands succès, accomplis avec ses équipes entre l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart et l'hôpital Foch de Suresnes : 1982 : avec la naissance d’Amandine, le premier bébé français né d’une fécondation in vitro, (prouesse réalisée dans le sillage de Bob Edward, biologiste gallois), 1986, naissance du premier bébé issu d'un embryon congelé, 2000, première naissance après diagnostic préimplantatoire, 2011, naissance du premier bébé dit “du double espoir”. René Frydman a exercé et innové cette médecine de la reproduction, dont il a raconté la progression dans une vingtaine d’ouvrages. Grand vulgarisateur qu’on peut lire, et qu’on peut écouter également, dans les émissions “Révolutions Médicales” et “Matière à Penser”.

Médecin, scientifique, auteur, la carrière de René Frydman est orientée fortement par son engagement syndical et humanitaire. Dans le cadre de l’Union des étudiants communistes, dans sa jeunesse et au long de sa vie, il sillonne les continents pour apporter renfort en situations de conflits. Avec Médecins Sans Frontières, ONG fondée par son camarade Bernard Kouchner en 1971, ils partent là où les besoins en traumatologie puis obstétrique sont nécessaires. De ses expériences à Cuba, au Nicaragua, au Tchad, Egypte, Arménie, Jordanie ou Kurdistan, sa mémoire déborde de souvenirs exaltants d’aventures médicales et humaines.

Une série d'entretiens produite par Céline Loozen. Réalisation : Guillaume Baldy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Julien Calvas. Coordination : Sandrine Treiner.

Provenant de l'émission

À voix nue, du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.