France Culture
France Culture
© RF, Radio France
© RF, Radio France
© RF, Radio France
Double portrait de Henri de Navarre, le futur Henri IV et Margueritte de Valois
Double portrait de Henri de Navarre, le futur Henri IV et Margueritte de Valois
A la fin de l’été 1572, Protestants et Catholiques français s’apprêtent à faire la paix en célébrant un mariage entre le prince protestant Henri de Navarre, le futur Henri IV, et Margueritte de Valois, la sœur du roi, plus connue aujourd’hui sous le nom de Reine Margot. 
30 min
L'assassinat du comte Gaspard II de Coligny, lors du massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572 à Paris, France.
L'assassinat du comte Gaspard II de Coligny, lors du massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572 à Paris, France.
Que s’est-il passé le 23 août 1572, le jour où commence la Saint-Barthélemy ?
26 min
'Saint-Barthélemy, jour de massacre", c1810-1870. Trouvé dans la collection du Musée Cantonal Des Beaux-Arts, Lausanne, Suisse.
'Saint-Barthélemy, jour de massacre", c1810-1870. Trouvé dans la collection du Musée Cantonal Des Beaux-Arts, Lausanne, Suisse.
Si au cours des premières heures de la Saint-Barthélemy, la décision est politique, elle est bientôt débordée par une culture de la violence héritée de dix ans de guerre de religion. Des Parisiens catholiques prennent les armes et tuent leurs voisins protestants.
24 min
Portrait de Catherine de Medicis
Portrait de Catherine de Medicis
De la prise de décision du massacre de la Saint-Barthélemy, on ne sait rien ou presque et c’est ce qui nourrit le flot d’hypothèses sur le surgissement de cette violence inouïe. Les archives d’État n’existent pas. Reste la postérité qui a condamné une femme de pouvoir, Catherine de Médicis.
29 min
Pitié : jour de la Saint-Barthélemy, 1572, huile sur toile de John Everett Millais, Londres, Tate collection, 1886.
Pitié : jour de la Saint-Barthélemy, 1572, huile sur toile de John Everett Millais, Londres, Tate collection, 1886.
Lors de la Saint-Barthélemy on tue au nom de la foi. On tue un ennemi intime. Une culture de la violence au nom de Dieu qui atteint son paroxysme à la fin de l’été 1572.
27 min
L'abjuration d'Henri IV, le 25 juillet 1593, en la basilique Saint-Denis. Toile de Nicolas Baullery, musée d'art et d'histoire de Meudon.
L'abjuration d'Henri IV, le 25 juillet 1593, en la basilique Saint-Denis. Toile de Nicolas Baullery, musée d'art et d'histoire de Meudon.
Avant la Saint-Barthélemy, l'espoir était permis. On célébrait un mariage pour sceller une paix retrouvée entre Catholiques et Protestants. Mais qu’est devenu, aux premières heures des déchaînements de violence, ce jeune marié huguenot, Henri de Navarre, qui devait donner réalité à ce rêve d’union ?
25 min
Assassinat d'Henri IV et arrestation de Ravaillac le 14 mai 1610. Housez Charles-Gustave (1822-1894). Musée national du château de Pau.
Assassinat d'Henri IV et arrestation de Ravaillac le 14 mai 1610. Housez Charles-Gustave (1822-1894). Musée national du château de Pau.
La Saint-Barthélemy représente un tournant dans notre histoire. Elle bouleverse profondément le rapport à l’État et participe à légitimer un acte sacrilège jusque-là : le régicide.
26 min
Un matin devant la porte du Louvre, huile sur toile d'Édouard Debat-Ponsan, 1880, Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot.
Un matin devant la porte du Louvre, huile sur toile d'Édouard Debat-Ponsan, 1880, Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot.
Après la Saint-Barthélemy, on a imposé le silence sur l’évènement, il n’y a pas eu de commémorations des morts dans les rues où tout avait commencé un soir d’août en 1572. Bien sûr l’oubli était impossible mais l’effacement des traces a dématérialisé la tragédie pendant quatre siècles.
29 min

À propos de la série

Pour LSD, Anaïs Kien interroge l'un des évènements les plus marquants de notre histoire, la Saint-Barthélemy. Bain de sang national, la Saint-Barthélemy, qui commence à la fin de l’été 1572, incarne le paroxysme de la guerre civile, l’ultra violence religieuse et le crime d’État par excellence.

La Saint-Barthélemy, un massacre en France au temps de la Renaissance (4 x minutes)

Lorsqu’on évoque la Saint-Barthélemy, on songe immédiatement à un massacre inouï sans règles et sans lois, à l’assassinat massif de civils désarmés, à des corps dénudés, à des enfants tués et peut-être à Isabelle Adjani en reine Margot dans sa robe ensanglantée sur l’affiche d’un film des années 1990. Dans les faits, la Saint-Barthélemy c’est une saison de massacres qui court sur plusieurs mois à la fin du XVIe siècle et fait, d’après ce que l’on en sait, 10 000 morts à travers la France.

La Saint-Barthélemy, c’est le massacre qui a fait écrire Voltaire, Michelet ou encore Alexandre Dumas. Un massacre dont on a fait des films, des romans, des pièces de théâtre et évidemment des discours politiques pour créer l’effroi, pour provoquer ou encore pour dénoncer. La Saint-Barthélemy c’est un massacre si souvent convoqué avec ses légendes et ses mythes qu’on en aurait presque oublié l’histoire.

Une série documentaire d'Anaïs Kien, réalisée par Véronique Samouiloff.

Provenant de l'émission

LSD, la série documentaire, du lundi au vendredi de 17h00 à 17h55, rediffusion le soir à 23h sur France Culture

Documenter toutes les expériences de la vie, des cultures et des savoirs. Chaque semaine, un grand thème en quatre épisodes, autonomes et complémentaires. En ce moment, LSD, La Série Documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.