France Culture
France Culture
© Collection Hulton, Getty
© Collection Hulton, Getty
© Collection Hulton, Getty
L'Endurance prise dans les glaces de l'Antarctique lors de l'expédition dirigée par Ernest Shackleton (photo de nuit prise avec une lampe torche. 01.01.1915)
Samedi 8 août 1914, alors que la Grande Guerre allait embraser l’Europe, un navire quitte le port de Plymouth sur la côte sud de l’Angleterre. À son bord, 28 hommes, 69 chiens, et des tonnes de vivres. L’Endurance met le cap vers Buenos Aires.
28 min
L'expédition "Endurance22" a été la 1ère à localiser et inspecter le navire perdu de Sir Shackleton, "L'Endurance", coulé en 1915 dans l'Antarctique (03.2022)
Samedi 5 février 2022. Le Cap, Afrique du Sud, fin de l’été austral. Le brise-glace SA Agulhas II part à l’aventure. À son bord, un équipage paré pour affronter les 50e rugissants et les 60e hurlants. Destination, la mer de Weddell pour une plongée à 3 000 mètres sous la banquise.
28 min

À propos de la série

Samedi 8 août 1914, alors que la grande guerre allait embraser l’Europe, un navire quitte le port de Plymouth sur la côte sud de l’Angleterre. À son bord, 28 hommes, 69 chiens, et des tonnes de vivres. L’Endurance met le cap vers Buenos Aires.

Après Buenos Aires, la Georgie du Sud pour atteindre enfin les solitudes glacées de l’Antarctique. Ce jusqu’au mois d’octobre et un jour fatidique.
Mercredi 27 octobre 1915. lattitude 69°05 Sud, longitude 51°30 Ouest, température 22° au dessous de zéro, une légère brise soufflait et le soleil brillait dans un ciel clair. Après ces longs mois d’effort pendant lesquels notre espérance avait résisté à tout, l’Endurance agonisait (…) Il fallait l’abandonner, broyé, après deux cent quatre-vingt-un jours d’emprisonnement dans les glaces (…) Mais nous restions vivants et bien portants et nous avions provisions et équipements pour continuer la tâche qui s’offrait : atteindre une terre tous au complet, si possible sains et saufs… Sir Ernest Shackleton

Provenant de l'émission

Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, le samedi et le dimanche de 13h30 à 14h sur France Culture

Raconter des histoires du réel, et par le singulier toucher l’universel.