France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Brice Deymié
Brice Deymié
© Radio France - ms

« Je ne suis pas venu abolir la loi dit Jésus mais l’accomplir ».

Évidemment si l’on met ce texte en face des paroles de Paul qui annonce que nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce » nous pouvons y voir une certaine contradiction. Qui a raison ou qui a tort ? Certains peuvent essayer de démontrer la non contradiction d’autres, dont je suis, affirment sans états d’âme que les textes du Nouveau Testament peuvent se contredire et que cela ne remet pas en question la pertinence de leur propos. Et cela peut être l’occasion d’alimenter un débat fécond.

Publicité

L’action présente du Christ n’invalide pas le passé, il assume cette continuité et se pose en gardien de la lettre de la loi : « pas un i, pas un point sur l’i ne passera de la loi ». La loi définit un espace, celui d’un possible vivre ensemble et également un monde codifié qui va permettre à chacun de se reconnaître. La loi permet à l’autre d’être reconnu comme un sujet de droit, elle crée les conditions de l’altérité en fondant la responsabilité que nous avons vis-à-vis de l’autre.

Télécharger le texte de l'émission Liste des musiques Johann Hermann Schein " les fontaines d'Israël" par l'ensemble vocal Européen dirigé par Philippe Herreweghe. Harmonia Mundi HMC 901574

Références

L'équipe

Michel Schaeffer
Production
Brigitte Mazire
Réalisation