Astéroïde fonçant sur la terre ©Getty - Science Photo Library - ANDRZEJ WOJCICKI
Astéroïde fonçant sur la terre ©Getty - Science Photo Library - ANDRZEJ WOJCICKI
Astéroïde fonçant sur la terre ©Getty - Science Photo Library - ANDRZEJ WOJCICKI
Publicité
Résumé

A l'occasion de la sortie du film "Don't look up" d'Adam Mckay, Signes des temps se penche sur les récits de fin du monde, fiction d'hier, réalité d'aujourd'hui.

avec :

Murielle Joudet (Critique de cinéma), Bruno Tertrais (Directeur adjoint à la Fondation pour la Recherche Stratégique et conseiller géopolitique à l’Institut Montaigne).

En savoir plus

Ceux d’entre nous qui sont abonnés à Netflix ont pu passer leurs réveillons de Noël et du Nouvel an calfeutrés chez eux, prudemment protégés du Covid, d’abord devant les images des chaines d’infos montrant tour à tour les ravages du variant Omicron puis les baigneurs des plages d’Espagne et du Pays Basque se baignant le 31 décembre par des températures oscillant entre 22 et 25°, avant de passer sur la plate-forme pour s’amuser au spectacle de l’apocalypse qu’est Don’t Look up, proposé par Netflix pour les fêtes avec un sens de la contre-programmation génial puisque la satire d’Adam McKay avec Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep et Cate Blanchet sortie le jour du réveillon, trône tout simplement en tête du top 10 des programmes les plus vus actuellement sur la plateforme.

On pourrait dire que par une curieuse mise en abîme, la seule existence de ce film, qui raconte comment deux astronomes ayant découvert une comète s’apprêtant à détruire la terre dans les six mois, vont se heurter à l’inertie et l’aveuglement des politiques des médias et de l’opinion lorsqu’ils vont vouloir donner l’alerte, avant d’être eux-mêmes pris dans la folie collective, renvoie aux spectateurs le spectacle amusant de leur propre impuissance face à la catastrophe qui vient. Mais la catastrophe vient-elle vraiment ou l'apocalypse est-elle devenue l'indispensable horizon qui nourrit notre imaginaire aujourd'hui ?

Publicité

Les invités du jour

Marc Weitzmann reçoit

  • Bruno Tertrais, politologue spécialiste de l'analyse géopolitique et stratégique, et directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.
  • Murielle Joudet, critique de cinéma
  • Anne-Lise Melquiond, professeure d'histoire et autrice d'une thèse intitulée  "Apocalypse et fin du monde dans les séries télévisées américaines"

Don't Look up, de la satire au réalisme

Murielle Joudet affirme que le didactisme ne l'emporte pas sur la fiction et précise "qu'Adam McKay parvient à faire récit avec le déni, on n'est pas du tout dans le didactisme du cinéaste de gauche -ce qu'il avait tendance à faire-". Murielle Joudet ajoute "ce sont les limites de la fiction de gauche ; en fait, elle est assez inopérante dans le réel ; le film prêche des convertis". Marc Weitzmann souligne l'effet miroir du film avec la crise actuelle ainsi que les modalités de la gestion des menaces. 
Anne-Lise Melquiond analyse la gestion politique des catastrophes. Elle développe le passage du récit à la réalité de l'apocalypse précisant "depuis le 11 septembre, il y a un désir de voir et de produire l'apocalypse".

Bruno Tertrais revient sur le déni vis-à-vis de la catastrophe -alors que le risque est réel-, il précise "la médiatisation crée des exagérations et l'impression que le défi planétaire semble de trop grande ampleur". Bruno Tertrais évoque la modernisation des sociétés en s'appuyant sur les travaux du philosophe Ulrich Beck ; il ajoute "c'est parce que notre présent est de plus en plus sûr et complexe par rapport à ce que nos ancêtres ont vécu, que le futur nous inquiète de plus en plus".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Générique

Musiques diffusées

Solastalgie par Catastrophe
Kingdom Come de Anders Osborne

27 min
À lire aussi : La télévision
3 min
Références

L'équipe

Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Aurélie Marsset
Collaboration
Lila Boses
Collaboration