Notre-Dame de Paris, une créature hybride faite de songes, d'architecture et de littérature ? ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Notre-Dame de Paris, une créature hybride faite de songes, d'architecture et de littérature ? ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Notre-Dame de Paris, une créature hybride faite de songes, d'architecture et de littérature ? ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Publicité
Résumé

Notre-Dame de Paris : une cathédrale unique en son genre, où l’histoire du monument se mêle aux légendes et à la littérature pour composer un ensemble patrimonial hybride, fruit de songes autant que d'architecture ? "Signes des temps" rediffuse cette émission enregistrée au lendemain de l'incendie.

avec :

Claude Millet (Professeur à l'Université Paris Diderot), Judith Lyon-Caen (Historienne, directrice d'études à l'EHESS), Patricia Oster-Stierle (Titulaire d’une chaire de littérature française à l’Université de la Sarre depuis 2003 et Présidente de l’Université franco-allemande), Ségolène Le Men (Professeur d'histoire de l'art contemporain à l'Université de Paris 10-Nanterre.).

En savoir plus

"La France est foutue", "C’est la fin de la civilisation" pouvait-on lire sur les réseaux sociaux au lendemain de l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame le 15 avril 2019.

Notre Drame, titrait de son côté Libération tandis que dans Le Figaro, Fabrice Luchini s’écriait "Avec cet incendie, on pourrait presque penser à un signe", et qu’Arielle Dombasle se filmait sur Facebook en train de chanter l’Ave Maria. "Il faut parfois des tragédies pour sortir les peuples décadents de leur frilosité amnésique" renchérissait Yvan Rioufol dans Le Figaro avant d’ajouter "l’occasion est donnée aux Français de retrouver le goût de la transmission et des racines. Rien n’est plus disruptif que de tenter d’être à nouveau à la hauteur des humbles bâtisseurs du Moyen Age." 

Publicité

Va-t-on vraiment réapprendre l’art des bâtisseurs du Moyen Age pour sauver la civilisation française ? Illuminée par les flammes de la cathédrale, la France se découvre depuis une semaine au miroir de son histoire, ou plutôt du souvenir qu’elle en garde à travers les romans, les films et toute l'iconographie qui ont fait de Notre-Dame de Paris un monument unique. Y a-t-il vraiment des racines cachées sous Notre-Dame ou bien, comparée à celles de Chartres, de Reims ou de Strasbourg, la cathédrale parisienne est-elle en fait un objet unique, où le souvenir de l’histoire réelle se mêle aux légendes et à la littérature pour fabriquer un monument à mi-chemin entre songe et architecture ? Un rêve de pierre exhibant l’Histoire comme une fiction nécessaire ?

Marc Weitzmann s'entretient avec Claude Millet, historien, professeur à l'Université Paris Diderot, Ségolène Le Men, professeure d'histoire de l'art contemporain à l'Université Paris 10-Nanterre, Judith Lyon-Caen, directrice d'études à l'EHESS - Centre de recherches historiques (GRIHL, Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur l'Histoire du Littéraire) et Patricia Oster-Stierle, titulaire d’une chaire de littérature française à l’Université de la Sarre et présidente de l’Université franco-allemande.

Programmation musicale

  • Georges Chelon Hymne à la beauté
  • Hubert-Félix Thiéfaine Trois  poèmes pour Annabell Lee

Cette émission a été diffusée pour la première fois le 21 avril 2019.

59 min
Références

L'équipe

Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Production
Véronique Vila
Réalisation
Nathalie Lempereur
Collaboration