Le compositeur Karol Beffa pose avec sa Victoire de la musique classique, le 23 février 2018
Le compositeur Karol Beffa pose avec sa Victoire de la musique classique, le 23 février 2018
Le compositeur Karol Beffa pose avec sa Victoire de la musique classique, le 23 février 2018 ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Le compositeur Karol Beffa pose avec sa Victoire de la musique classique, le 23 février 2018 ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Le compositeur Karol Beffa pose avec sa Victoire de la musique classique, le 23 février 2018 ©AFP - JEAN-PIERRE CLATOT
Publicité
Résumé

Les Victoires de la musique classique ont eu lieu ce vendredi, l'occasion de s'intéresser à ce que le numérique fait à la musique classique. On pense au streaming, aux playlists, à la curation des contenus musicaux. Est-ce que tout cela facilite l'accès à la musique classique ?

avec :

Josquin Farge (CEO de Soundsgood), Karol Beffa (Compositeur et pianiste (Paris, 1973-)), Marc Voinchet (Directeur de France Musique).

En savoir plus

D'une part, on entend que le streaming facilite l'accès à de nombreuses oeuvres, on peut y accéder gratuitement ou en payant un service d'abonnement alors qu'auparavant il fallait acquérir le CD ou le vinyle pour écouter un morceau. D'autre part, les plateformes de streaming qui fonctionnent sur le principe de la curation des contenus ont tendance à faire découvrir des artistes proches de ceux que l'on connait déjà. En ce sens alors, un amateur de variété française ou de pop, ne se verra pas proposer de la musique classique. 

Pour en parler, trois invités, d'abord Karol Beffa, le compositeur vient de remporter une Victoire de la musique dans la catégorie meilleur compositeur. Marc Voinchet, le directeur de France Musique et Josquin Farge qui a lancé une start-up spécialisée dans les playlists sur les plateformes de streaming. 

Publicité