Deux médecins auprès de Christiano Ronaldo, le footballeur portugais, le 25 mars 2019
Deux médecins auprès de Christiano Ronaldo, le footballeur portugais, le 25 mars 2019 ©AFP - PATRICIA DE MELO MOREIRA
Deux médecins auprès de Christiano Ronaldo, le footballeur portugais, le 25 mars 2019 ©AFP - PATRICIA DE MELO MOREIRA
Deux médecins auprès de Christiano Ronaldo, le footballeur portugais, le 25 mars 2019 ©AFP - PATRICIA DE MELO MOREIRA
Publicité

Alors que la start-up Doctolib vient d'atteindre le milliard d'euros de valorisation. Intégrant ainsi la prestigieuse liste des licornes françaises, ces start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars. On s'interroge sur l'utilisation d'Internet dans les parcours de santé

Avec
  • Victoire NSondé journaliste à 60 millions de consommateurs
  • Damien Mascret Médecin et journaliste au Figaro

L'automédication n'a pas attendu Internet pour exister mais la circulation croissante d'information a multiplié les sources pour s'informer en matière de santé. De plus en plus d'internautes consultent avant leur médecin, des forums et sites pour essayer d'identifier les pathologies dont ils souffrent. 

A ce phénomène s'ajoute celui des pharmacies en ligne qui permettent d'accéder à une plus large gamme de produits mais sans être conseillé par des pharmaciens comme c'est le cas dans les pharmacies traditionnelles. 

Publicité

Toutes ces recherches et achats en ligne sur des sujets liés à la santé créent un grand nombre de données sensibles sur les utilisateurs. Google par exemple peut savoir si vous avez régulièrement des angines ou des otites. Si vous avez un cancer, vos recherches sur Internet vont laisser des traces sur votre pathologie. À cela s'ajoutent les applications qui permettent de suivre votre activité physique au quotidien et dont vos téléphones stockent les données. 

L'équipe