Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, le 26 octobre 2014
Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, le 26 octobre 2014
Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, le 26 octobre 2014 ©AFP - Boris HORVAT
Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, le 26 octobre 2014 ©AFP - Boris HORVAT
Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, le 26 octobre 2014 ©AFP - Boris HORVAT
Publicité
Résumé

Avec Elisha Karmitz, directeur général du groupe MK2 et Jean-François Chougnet, président du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem).

avec :

Elisha Karmitz (directeur général du groupe MK2), Jean-François Chougnet (Président du musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem)).

En savoir plus

L'éditorial de Frédéric Martel, sur le retrait de Jeff Bezos de la direction d'Amazon. 

Mais tout cela ne compte guère, en réalité – contrairement à ce que l’on croit souvent. Le vrai pouvoir d’Amazon et le vrai génie de Jeff Bezos est fort peu connu et tient en trois lettres : AWS - Amazon Web Services. Ce qui fait la puissance de l’entreprise ce ne sont pas ses produits : c’est son infrastructure. Amazon a créé le plus gros cloud au monde grâce à ses plus d’un million de serveurs connectés. Amazon Web Services permet le fonctionnement de Netflix, d’Airbnb mais aussi de la CIA et de la NSA. Même le Washington Post, que possède Jeff Bezos a titre personnel, a besoin d’Amazon Web Services pour fonctionner correctement ! L’essentiel du profit d’Amazon vient de son cloud et nous ne sommes qu’au début de l’influence d’Amazon grâce à ses capacités de stockage des données. Ce fut l’idée de Jeff Bezos contre l’avis de ses actionnaires. 

Publicité

Le box office de Soft Power : The Weeknd, l'enfant devenu roi

VILLAGE GLOBAL à 19h15 : Interview avec Patrícia Campos Mello, journaliste brésilienne, auteure de A máquina do ódio: Notas de uma repórter sobre fake news e violência digital (La machine à haine : notes d'une journaliste sur les fake news et la violence numérique). Une vaste enquête sur les fake news et les populismes au Brésil.

La pause musicale, avec le groupe français Kimberose, entre pop et soul... et une voix à la Amy Winehouse :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour aller plus loin

LES RÉSEAUX SOCIAUX | Suivez Soft Power sur les réseaux sociaux pour ne rater aucun podcast mais aussi voir les photos, les vidéos et la playlist de l'émission : Instagram | Twitter | Facebook | LinkedIn | Spotify

L’ACTUALITÉ DE SOFT POWER | Pour tout comprendre à l’actualité du numérique, lisez notre Alphabet numérique et notre guide des 44 intellectuels pour penser le numérique. Et pour en savoir plus sur la pensée de l'écologie, nous avons créé notre bibliothèque idéale des penseurs de l'écologie.

Références

L'équipe

Peire Legras
Réalisation
Alexandra Malka
Réalisation