Dans les grandes mégapoles les épisodes de canicule et la crise sanitaire agissent comme des révélateurs d'une crise dans les liens sociaux
Dans les grandes mégapoles les épisodes de canicule et la crise sanitaire agissent comme des révélateurs d'une crise dans les liens sociaux
Dans les grandes mégapoles les épisodes de canicule et la crise sanitaire agissent comme des révélateurs d'une crise dans les liens sociaux ©Maxppp - IP3 PRESS
Dans les grandes mégapoles les épisodes de canicule et la crise sanitaire agissent comme des révélateurs d'une crise dans les liens sociaux ©Maxppp - IP3 PRESS
Dans les grandes mégapoles les épisodes de canicule et la crise sanitaire agissent comme des révélateurs d'une crise dans les liens sociaux ©Maxppp - IP3 PRESS
Publicité
Résumé

Des canicules au Covid, les métropoles semblent mal préparées pour gérer les crises. Urbanisme ou architecture ne sont pas seuls en cause : d'après le sociologue Eric Klinenberg qui s'est basé sur l'étude de la canicule de 1995 à Chicago, ce sont d'abord les ruptures sociales qui nous fragilisent.

En savoir plus

Tout est sous contrôle… C’est peu ou prou le message que Emmanuel Macron porte en juin 2019 alors que la France traverse un épisode de canicule. Face aux catastrophes climatiques désormais presque banales, un gouvernement se doit d’etre aux commandes, d’anticiper, de communiquer, de rassurer…

La canicule de 2003, qui provoqua 15 000 morts prématurées en France, reste ancrée dans la mémoire collective, et dans les annales politiques.

Publicité

Chronique à l’époque d’un abandon de l’Etat, au creux des vacances d’été, et d’une réponse désinvolte aux appels à l’aide venus du terrain.

Nous découvrions alors la réalité du nombre de personnes âgées, isolées, décédées seules , des hôpitaux surchargés, malgré les plans blancs, des services funéraires débordés, des infrastructures et des services rapidement mis en échec par cette hausse des températures, surtout dans les zones ou riment pauvreté et injustices. 17 années plus tard, la pandémie de Covid fit bégayer l’histoire.

Des canicules aux inondations, des épisodes méditerranéens aux pandémies, Que peut l’action publique face aux désastres ?

Comment redessiner nos territoires, des villes aux campagnes pour faire face aux catastrophes ? Nos villes peuvent-elles devenir résilientes ?

C’est tout l’objet du travail mené par le sociologue américain Eric Klinenberg. Son autopsie sociale de la canicule de 1995 à Chicago pose les jalons d’une analyse clinique et froide d’une condition urbaine contemporaine qui exacerbe les inégalités sociales et les injustices environnementales.

A lire pour aller plus loin :

Autopsie d’un été meurtrier à Chicago, article d'Eric Klinenberg dans Le Monde Diplomatique (1997) 

Canicules, inondations : Paris de plus en plus menacé par le changement climatique, article de Denis Cosnard dans Le Monde

La Californie touchée par une canicule en plein hiver, article de Corine Lesnes dans Le Monde

47,9°C au Canada, 46,1°C aux Etats-Unis : 5 minutes pour comprendre le phénomène du «dôme de chaleur», article d'Anissa Hammadi dans Le Parisien

Cette crise sanitaire est avant tout urbaine et territoriale, tribune de Carlos Moreno dans Libération

Références

L'équipe

Nora Hamadi
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
June Loper
Réalisation