On estime qu'à Marseille, ville méditerranéenne, entre un tiers et la moitié des enfants en fin de CM2 ne sauraient pas nager - Tim Vinchon
On estime qu'à Marseille, ville méditerranéenne, entre un tiers et la moitié des enfants en fin de CM2 ne sauraient pas nager - Tim Vinchon
On estime qu'à Marseille, ville méditerranéenne, entre un tiers et la moitié des enfants en fin de CM2 ne sauraient pas nager - Tim Vinchon
Publicité
Résumé

À Marseille près d'un enfant sur deux ne saurait pas nager à la fin du CM2. Dans tout le pays, on estime qu'un Français sur sept serait concerné. Comment l'expliquer ? Les politiques d'éducation physique sont-elles en cause ?

avec :

Jacques Favre (Directeur du service des sports de la ville de Clichy-sous-Bois, ancien directeur technique national de la fédération française de natation).

En savoir plus

"Le marchand de bonheur", "le marchand de rêve", et la voix de notre confrère de France Télévision Alexandre Boyon qui s’étrangle à la victoire de Léon Marchand, nouvelle star française des bassins de ces Mondiaux de Budapest avec trois médailles au compteur dont deux en or.

À seulement 20 ans, Il rejoint deux légendes mondiales, les Américains Michael Phelps et Ryan Lochte, les deux seuls nageurs dans l'histoire à avoir réalisé le doublé sur 200 et 400 mètres.

Publicité

Ces mondiaux hongrois ferment leur bassin, et les français eux, prennent la route des vacances, comme vous peut-être qui nous écoutez depuis une gare ou dans un embouteillage... Direction la mer, l’océan ou une des 3 millions de piscines privées que comptent l’Hexagone.

Et si la nage est désormais un phénomène de librairie, ces montagnes de livres ne peuvent cacher une réalité bien plus complexe : près d’un français sur sept ne saurait pas nager.

Et c’est bien pire encore dans certaines régions : à Marseille, capitale balnéaire par excellence, près d'un enfant sur deux n’aurait jamais appris.

L’année dernière, à la fin de l’été, l’agence Santé Publique France annonçait 1.119 noyades accidentelles, dont 250 mortelles, essentiellement en mer.

Alors ? Manque d’infrastructures, de maitres-nageurs, de club, de créneaux pour les scolaires, de volonté politique, comment expliquer ces inégalités devant la nage ? Les bassins seraient-ils devenus un nouvel espace des privilèges ?

Pour aller plus loin :

La bande-annonce et les informations du documentaire "Petit pas" de Nadir Dendoune dont un extrait a été diffusé dans cette émission.

Références

L'équipe

Nora Hamadi
Production
Antoine Dhulster
Collaboration