Des passagers en gare d'Amiens (Somme, Hauts-de-France). ©Maxppp - Fred HASLIN
Des passagers en gare d'Amiens (Somme, Hauts-de-France). ©Maxppp - Fred HASLIN
Des passagers en gare d'Amiens (Somme, Hauts-de-France). ©Maxppp - Fred HASLIN
Publicité
Résumé

Trains et RER supprimés ou en retard, pénurie de chauffeurs de bus scolaires... Les problèmes récurrents dans les transports quotidiens énervent depuis quelques mois. Simple effet de la reprise du trafic après la crise sanitaire, ou problème structurel ?

avec :

Pierre Zembri (Géographe, professeur en urbanisme et transport à l’Université Gustave Eiffel, directeur du Laboratoire Ville Mobilité Transport.).

En savoir plus

Changement de paradigme au sommet de l’État : la priorité des propriétés serait donc désormais les transports du quotidien, ceux qu’utilisent les Français pour aller travailler, selon le ministre Clément Beaune.

Après des décennies de "tout à grande vitesse", le bilan est aride pour les usagers des transports en public… Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse grand vent, ou canicule ; nos bus, nos trains, nos TER sont à la peine. Des feuilles sur les voies aux ruptures de caténaire, des rails gonflés par la chaleur aux incidents de voyageurs et ces sacro-saintes régulations qui induisent des retards et des suppressions en pagaille ; notre quotidien de transports peut parfois faire figure de véritable chemin de croix…

Publicité

C'était sans compter l’actualité du cœur de l’été : allions-nous manquer de bus, notamment scolaires ? Où diantre étaient passées les chauffeurs ? 4 000 manqueraient encore aujourd’hui à l’appel, obligeant parfois les régions à solliciter des agents titulaires du permis D, pour combler les trous !

Coté train, ce ne fut guère mieux. En Auvergne Rhône Alpes, 47 trains express régionaux (TER) ont été supprimés chaque jour jusqu’au 15 août. Et en cette rentrée, ce sont 12 RER qui sont annulés quotidiennement sur la ligne C et 19 sur la Iigne D du réseau francilien…

Alors, à l’heure où nous sommes tous appelés à changer nos pratiques et rendre nos fameuses "mobilités" plus vertes… À l’heure où nos villes s’étalent jusqu’à embrasser les périphéries, comment concilier ces injonctions si nos transports publics sont en souffrance ?

A lire pour aller plus loin

Dans les transports publics, une pénurie « gravissime » de conducteurs, article du Monde

Carole Delga : « L’Etat doit lancer une révolution ferroviaire », tribune publiée dans Le Monde

Retards et surcoût des RER : Alstom et la SNCF priés de s’expliquer par Valérie Pécresse, article publié dans Le Parisien

Trains supprimés faute de conducteurs: la SNCF cherche à pourvoir 1 200 postes, article de Libération

Références

L'équipe

Nora Hamadi
Nora Hamadi
Nora Hamadi
Production
June Loper
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration