213 000 femmes sont victimes chaque année de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.
213 000 femmes sont victimes chaque année de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. ©Maxppp - Catherine AULAZ
213 000 femmes sont victimes chaque année de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. ©Maxppp - Catherine AULAZ
213 000 femmes sont victimes chaque année de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. ©Maxppp - Catherine AULAZ
Publicité

213 000 femmes sont victimes chaque année de violences commises par leur conjoint. Nombre d'entre elles parviennent à partir mais se retrouvent confrontées à des difficultés matérielles et légales. Pour aborder ce dossier Nora Hamadi reçoit l'avocate Anne Bouillon.

Avec
  • Anne Bouillon avocate au Barreau de Nantes, spécialisée sur La Défense des femmes

Mettre à l’abri et accompagner les femmes victimes vers l’emploi, le logement, les aider financièrement dans la construction d’une vie loin du conjoint violent, les protéger du maquis administratif qu’elles qualifient elles-mêmes de double peine… Ce "Pack nouveau départ" évoqué vendredi 25 novembre par Emmanuel Macron depuis une école de la gendarmerie à Dijon, sera expérimenté à partir de 2023 pour les femmes bénéficiant de mesures de protection.

5 ans après avoir érigé l’égalité femmes-hommes en grande cause de son premier quinquennat, renouvelé sur le second, Emmanuel Macron tente un bilan : selon l’Élysée, 90% des mesures décidées lors du Grenelle ont été complètement mises en œuvre, le reste est en cours de déploiement.

Publicité

Mais que dire de la lutte contre les violences faites aux femmes, pilier de cette politique ?

A ce jour, 121 femmes sont mortes, tuées par leur conjoint depuis janvier dernier. Les signalements de violences conjugales sont en hausse, fruit de la libération de la parole des victimes, et de l’écoute des autorités. Sur nos écrans, Sofiane Bennacer, révélation du film Les Amandiers de Valeria Bruni Tedeschi, sa compagne à la ville, est accusé de viols et de violences par plusieurs femmes, jetant une nouvelle fois le doute sur l’omerta organisée du cinéma français. Et même si le droit à l’IVG a été constitutionnalisé ce jeudi à l’Assemblée dans une rare convergence entre la NUPES, le groupe Renaissance et les Républicains, la France Insoumise se fracture face aux accusations de violences conjugales d’Adrien Quatennens, alors qu'Europe Ecologie Les Vert s’embourbe dans l’affaire Bayou.

Alors ? De nos écrans aux hémicycles, en passant par nos commissariats, nos tribunaux, les femmes battent le pavé, mais à quel prix ? Dire et hurler les violences est un pas immense. Mais une fois partie, reste l’autre parcours des combattantes : obtenir justice, réparation, et résilience.

A lire pour aller plus loin :

Les chiffres des violences faites aux femmes sur le portail du gouvernement

Le site des Assises nationales de lutte contre les violences sexistes

Lutte contre les violences faites aux femmes : Emmanuel Macron relance la « grande cause », article publié dans Le Parisien

L'équipe