Le canal de la Vistule en est un projet porté par le gouvernement polonais en vue des prochaines élections
Le canal de la Vistule en est un projet porté par le gouvernement polonais en vue des prochaines élections ©AFP - MATEUSZ SLODKOWSKI / AFP
Le canal de la Vistule en est un projet porté par le gouvernement polonais en vue des prochaines élections ©AFP - MATEUSZ SLODKOWSKI / AFP
Le canal de la Vistule en est un projet porté par le gouvernement polonais en vue des prochaines élections ©AFP - MATEUSZ SLODKOWSKI / AFP
Publicité

Le 17 septembre 2022, le gouvernement polonais inaugurait un canal censé dynamiser le territoire et permettre d'affirmer sa souveraineté face à la Russie. Seulement ce canal a coûté plus de 400 millions d'euros, et son intérêt est loin d'avoir été prouvé.

Avec
  • Cyrille Bret maître de conférences à Sciences Po Paris et co-auteur du blog EurAsiaProspective.net.

C'est ce que l'on appelle un éléphant blanc, un canal entre deux mers certes utile mais un canal aussi dispendieux, cela se déroule en Pologne et c'est le Canal de la Vistule. Pour comprendre pourquoi ce canal essuie tant de critiques, Guillaume Erner s'est tourné vers Cyrille Bret, maître de conférences à Sciences Po Paris et coauteur du blog EurAsiaProspective.net.

Un canal qui fragilise l'écosystème naturel

Pour comprendre quels sont les enjeux derrière ce canal, il faut tout d'abord s'intéresser à sa localisation. Cette ouverture de 1300 mètres au nord-est de la Pologne, permettra désormais aux navires d'atteindre le port d'Elblag  sans naviguer en eaux russes. C'est ce que nous explique Cyrille Bret : "Le parti droit et Justice au gouvernement avait promis dès 2017 de ne plus dépendre de la Russie pour le trafic maritime de ce port d'Elblag."

Publicité

Mais si ce projet répond à des motivations rationnelles, la construction de ce canal pose de nombreux problèmes. Tout d'abord, les coûts de percement de ce canal vont doubler, atteignant la somme de 2 milliards de zlotys, soit 420 millions d’euros. Ensuite, la construction de ce projet mène à une dégradation de l'écosystème naturel de la région : "Ces bandes de terre sont des zones Natura 2000, des écosystèmes extrêmement fragiles, très difficiles à reconstituer." explique Cyrille Bret.

Un canal mal dimensionné

Alors que le canal a été inauguré en grande pompe le 17 septembre 2022 par le gouvernement, il s'est avéré que celui-ci n'était pas encore réellement opérationnel. Une partie l'infrastructure a en effet été mal dimensionnée et les grands navires ne peuvent pas pour l'instant se rendre au port d'Elblag. Une défaillance qui va engendrer des coûts supplémentaires, venant s'ajouter aux dépenses déjà conséquentes liées à ce projet, comme l'explique Cyrille Bret : "On se retrouve devant un défi : pour que le canal contribue véritablement au développement économique de la région, de nouveaux investissements considérables sont nécessaires."

Pour comprendre cet empressement à inaugurer un canal pas encore opérationnel, le calendrier électoral en Pologne est à prendre en compte : le PiS (parti Droit et Justice) dispose aujourd'hui d'une majorité confortable au parlement mais en 2023, la compétition électorale s'annonce plus ardue pour le parti au pouvoir. "Le PiS a toute force inauguré à la faveur du contexte de la guerre en Ukraine pour pouvoir montrer aux électeurs qu'il est le gouvernement qui tient ses promesses." explique Cyrille Bret.

L'équipe