Une enquête publiée par Santé Publique France en 2020 révèle que 10% des sondés ont développé une lombalgie jusque là inexistante : le télétravail semble accentuer ce "mal du siècle" ©Getty - Willie B. Thomas
Une enquête publiée par Santé Publique France en 2020 révèle que 10% des sondés ont développé une lombalgie jusque là inexistante : le télétravail semble accentuer ce "mal du siècle" ©Getty - Willie B. Thomas
Une enquête publiée par Santé Publique France en 2020 révèle que 10% des sondés ont développé une lombalgie jusque là inexistante : le télétravail semble accentuer ce "mal du siècle" ©Getty - Willie B. Thomas
Publicité
Résumé

Surnommé le « mal du siècle », le mal de dos est devenu un phénomène courant en ces temps de télétravail généralisé. Si des solutions existent pour le soulager, nous nous intéressons plutôt dans Superfail, aux ratages. C’est pourquoi nous avons voulu savoir comment bien faire pour avoir mal au dos.

avec :

Major Mouvement (Youtubeur et Kinésithérapeute).

En savoir plus

Si une grande majorité des Français disaient déjà en 2017 avoir mal au dos, ce qui valut à cette douleur d’être surnommée le "mal du siècle", elle semble largement accentuée en ces temps de télétravail généralisé. Quand la table du salon remplace le bureau et la chaise de cuisine le fauteuil, rien d’étonnant à ce que le mal de dos soit devenu une conséquence indirecte de l’épidémie que nous traversons. Dans Superfail vous le savez, on ne traite que des ratages et celui-ci en est un beau : comment bien faire pour avoir mal au dos ? Nous avons posé la question au kinésithérapeute et youtubeur Major Mouvement, qui publie 10 clés pour un corps en bonne santé aux éditions Marabout. 

Les conseils pour bien avoir mal au dos 

Premier mouvement pour être sûr d’avoir mal au dos : se focaliser sur son mal de dos. Le kinésithérapeute Major Mouvement rappelle que la douleur n’est qu’un signal envoyé à notre cerveau, et que se focaliser sur celle-ci peut l’accroître drastiquement. Ce mécanisme relève de ce que l’on appelle "l’effet nocebo", l’inverse de "l’effet placebo", consistant à créer de la douleur par la seule force de notre persuasion. 

Publicité

Deuxième façon d’avoir mal au dos : rester assis toute la journée. La sédentarité apparaît bien plus nocive pour la santé générale qu’un potentiel faux mouvement dans la pratique d’une activité physique. C’est pourquoi il semble essentiel de relativiser les discours anxiogènes qui alertent sur les risques du mouvement.  

On se rend compte que les gens à qui on donne moins de consignes, les gens à qui on dit « Vous pouvez bouger » - en gros, les gens sportifs - ont beaucoup moins mal au dos, ou quand ils ont mal au dos, ça dure moins longtemps et de manière moins intense. Major Mouvement, Youtubeur Kinésithérapeute 

Troisième façon de mal soigner son mal de dos : investir dans des objets chers et inefficaces. Les chaises de bureau conçues pour "éviter le mal de dos" sont, pour Major Mouvement, une fausse solution. La clé pour soigner son mal de dos consiste plutôt à comprendre d’où vient notre mal et de trouver une solution adaptée à ses besoins et à son corps. 

On n’a pas tous le même dos, on n’a pas tous les mêmes muscles, on n’a pas tous la même courbure, on n’a pas tous la même manière de bouger. Donc imaginer une forme de chaise qui irait à tout le monde, c’est comme si je vous proposais une chaussure dans une seule pointure qui irait à tout le monde, ça ne colle pas. 

59 min

Mal de dos, mal du siècle ? 

Mais alors pourquoi le mal de dos est-il si présent dans nos imaginaires ? Major Mouvement identifie différents facteurs. La première cause réside selon lui dans ce que l’on appelle "l’effet Barnum", un biais cognitif consistant à accepter toute vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à nous-même. Le "mal de dos" est en effet un terme générique qu’une grande majorité d’individus considère ressentir, ou avoir déjà ressenti. 

Deuxième facteur explicatif : les discours de certains professionnels de santé, et de certains entrepreneurs souhaitant vendre des objets pour apaiser ces maux, peuvent alimenter cette peur du mal de dos à large échelle. Pour Major Mouvement, il est nécessaire de porter dans l’espace public un discours plus positif : 

Votre dos peut et doit bouger, arrêtons de faire toute une histoire autour du mal de dos. Le dos c’est une articulation comme une autre, le dos peut vous faire vivre des choses magnifiques comme parfois un enfer. 

48 min
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Juliette Devaux
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation
Louise Loubrieu
Réalisation