Un train de fret en 2012
Un train de fret en 2012
Un train de fret en 2012 ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Un train de fret en 2012 ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Un train de fret en 2012 ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Publicité
Résumé

Le fret SNCF, le transport de marchandises sur le rail, paraissait la meilleure voie pour sortir du tout-camion et de l’asphyxie des routes. Mais aujourd’hui, au lieu d’avancer, le fret recule. Analyse avec Marc Fressoz, journaliste spécialiste du transport.

En savoir plus

La SNCF coûte cher mais avance, en général... Cependant, une partie coûte cher et recule : le fret. Pourtant il pourrait être la solution, comme le disait le PDG Guillaume Pepy le 13 mai 2012

Le transport de marchandises sur le rail plutôt que sur les camions, tout le monde est d’accord. Mais ça ne se fait pas trop en France parce que la route est très compétitive. Mais néanmoins si on veut éviter l’asphyxie des routes, la thrombose dans la banlieue des grandes villes, si on refuse le tout-camion et qu’on veut une planète un peu plus propre, il va bien falloir y passer...!                  
Guillaume Pepy

Publicité

Analyse de notre invité Marc Fressoz, journaliste spécialiste du transport, collaborateur du site Contexte et qui signe F. G. V., Faillite à grande vitesse, 30 ans de TGV aux éditions du Cherche-midi.

Une des raisons de la faillite du fret c’est le manque de prévisibilité, l'instabilité sociale qui est la pire des choses pour les utilisateurs du fret que sont les entreprises, elles ont besoin de savoir que tel jour elles peuvent compter sur un train pour alimenter la production et en sortie de chaîne pour l’acheminer aux quatre coins de la France.               
Marc Fressoz

Ce qui n’a pas marché c’est sûrement l’adaptation du fret SNCF au monde actuel, qui notamment qui n’a pas su se réformer.               
Marc Fressoz

Il y a un problème spécifique à la France, c’est son réseau vieillissant qui tombe en morceaux à certains endroits. Il y a quelques années on a pris conscience du fait qu’il fallait faire des travaux extrêmement importants pour maintenir le réseau en bonne santé et ces travaux sont faits plutôt de nuit, quand le fret doit circuler... C’est complexe et paradoxal, pour améliorer tout le système ferroviaire, on est obligé de sacrifier certaines activités.               
Marc Fressoz

"Superfail", à découvrir chaque vendredi

"Superfail" est notre nouveau podcast "natif", né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne. C’est Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle "antenne" numérique : chaque vendredi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez. Et qui a pour ambition d'explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d'écriture, de durée...Retrouvez l'intégralité des épisodes de Superfail

Pour vous abonner au podcast

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS (sur téléphone Android et autres applications) 

Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous avec ce lien

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Juliette Devaux
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation