Sanglier des Ardennes
Sanglier des Ardennes ©Maxppp - Philippe Clément/ BELPRESS
Sanglier des Ardennes ©Maxppp - Philippe Clément/ BELPRESS
Sanglier des Ardennes ©Maxppp - Philippe Clément/ BELPRESS
Publicité

Malgré un abattage massif par les chasseurs ces dernières années, il y a beaucoup trop de sangliers en France. Comment en est-on arrivé là ? Un "superfail" qu'analyse Fabrice Nicolino.

En septembre 2018, un comité de lutte contre les dégâts de gibier est crée par le ministère de l'agriculture pour réguler les populations de sangliers et prévenir le risque d'introduction et la diffusion de maladies animales. Suite à la découverte de deux cas de peste porcine détectés sur des sangliers en Belgique au début du mois de janvier, le ministère français de l'Agriculture a annoncé la création d'une "zone blanche" à la frontière avec la Belgique pour éviter la propagation de la peste et préserver la filière porcine.  Il y a trop de sangliers dans les départements français et pourtant 700 000 sangliers ont été abattus par les chasseurs en 2016-2017 contre 150 000 en 1990-1991 d’après l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Comment en est-on arrivé là ? 

Publicité

C'est le superfail de la semaine, analysé par Fabrice Nicolino, journaliste à Charlie Hebdo.

C'est une situation d'urgence nationale, avec des dizaines de morts, des milliers d'accidents sur la route, des dégâts faits sur les récoltes des paysans. Alors pourquoi on ne fait rien ? C'est lié à la structuration des pouvoirs en France, le potentiel électoral des chasseurs est convoité. (...) De plus, les paysans ont quitté les campagnes par millions à partir de la fin des années 50 et bien sûr les chasseurs se sont retrouvés moins nombreux et beaucoup en ville, à organiser la gestion d'un patrimoine naturel colossal. Les chasseurs urbains ont voulu chasser le sanglier partout, en tout cas pour beaucoup d'entre eux, c'est devenu un loisir. Ils se sont lancés dans l'agrainage, pour nourrir artificiellement les sangliers. Fabrice Nicolino

Superfail, à découvrir chaque lundi 

Superfail est notre nouveau podcast "natif", né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne. C’est Guillaume Erner, producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle "antenne" numérique : chaque lundi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez, et qui a pour ambition d'explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d'écriture, de durée...
Retrouvez l'intégralité des épisodes de Superfail.

Pour vous abonner au podcast

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS (sur téléphone Android et autres applications)  
Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous avec ce lien 

L'équipe de Superfail

Production : Guillaume Erner
Réalisation : David Jacubowiez
Avec la collaboration de Daphné Abgrall

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Juliette Devaux
Collaboration