Le Lancet dans le flou  ©AFP - LOIC VENANCE
Le Lancet dans le flou ©AFP - LOIC VENANCE
Le Lancet dans le flou ©AFP - LOIC VENANCE
Publicité
Résumé

Le 22 mai dernier, la prestigieuse revue "The Lancet" publiait une étude sur les méfaits de l’hydroxychloroquine pour soigner la COVID-19. Dans la foulée, le gouvernement français décidait de ne plus autoriser la prescription de cette dernière contre la Covid-19, hors essais cliniques. Depuis, trois des quatre auteurs de l’article se sont rétractés. Comment The Lancet est-il passé de la gloire aux déboires ?

En savoir plus

Quand The Lancet publie une étude ou un article, l’unanimité est régulièrement de mise. Réputée comme la plus glorieuse des revues scientifiques, sa parole est d’or et fait souvent écho bien au-delà de ses lecteurs. Patients, politiques publiques et gouvernements, tout le monde écoute le journal britannique. Tant et si bien que le jour où dans un article, il remet en cause l’usage de l’hydroxychloroquine pour traiter la COVID-19, les réponses de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) entre autres ne se font pas attendre. Alors quand après deux semaines, les auteurs de l’article se rétractent, c’est la crédibilité de la parole scientifique qui est remise en question. Et le Lancet qui se retrouve pris dans cette tourmente. Comment en est-on arrivé là ?

Yanis Roussel, doctorant à l’IHU Méditerranée auprès du Professeur Didier Raoult et Isabelle Rivals, maître de conférence à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris) réagissent à l’un des Superfails les plus marquants de l’année.

Publicité

Être publié dans le Lancet, un gage de confiance ? 

"Le Lancet est une très grande revue scientifique médicale. C’est le Graal de la publication médicale. Publier dans cette revue a immédiatement un impact très important à la fois pour les malades, les patients et les décideurs. Normalement, ce n’est pas facile de publier dans le Lancet." Isabelle Rivals

On s’est rendu compte que le problème de fond dans cet article était une question de traçabilité des données. Les auteurs ne donnent aux lecteurs aucune indication à ce sujet. Et c’est un point très important car nous arrivons dans une ère où le big data va permettre de faire des analyses statistiques de grande ampleur. Mais pour que ces données soient vérifiées, il faut avoir accès aux données de base. Et là ce n’était pas le cas. Yanis Roussel

Quand la parole scientifique perd sa légitimité 

C’est inhabituel de voir ce genre de défaut dans une revue d’un aussi haut niveau. Et surtout de ne pas avoir pris plus de précautions pour un article dont on savait qu’il allait avoir des conséquences. Parce que c’est très important dans un sens ou dans un autre à la fois pour les patients et pour les décideurs de la santé publique. Et ne pas prendre un maximum de précautions scientifiques pour ce type d’article m’a choquée. Isabelle Rivals

"Les gens ont commencé à chercher et à fouiller autour de Surgisphere. On s’est rendu compte de choses très étonnantes. Il faut savoir que Sapan Desai, l’auteur de l’enquête dans le Lancet a deux entreprises : QuartzClinical qui récolte les données et Surgisphere qui les analyse. Ces entreprises avaient très peu de salariés et parmi ces salariés il y a des choses étranges. Par exemple, le science editor, quelqu’un devant avoir un regard scientifique sur le travail mené est une personne n’ayant jamais fait des études scientifiques et n’ayant jamais publié dans des revues scientifiques. On a vu aussi que la directrice des ventes était une hôtesse embauchée dans un salon et qui est une personne ayant eu un travail érotique à Las Vegas." Yanis Roussel

5 min

"Superfail" est un podcast original de Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture : chaque lundi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un programme à écouter à votre rythme, quand vous le désirez.
Retrouvez l'intégralité des épisodes de Superfail.

Pour vous abonner au podcast :

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS (sur téléphone Android et autres applications), sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous avec ce lien.

L'équipe de Superfail

Guillaume Erner, David Jacubowiez, Aurélien Dubost.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Juliette Devaux
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation