Le sacrifice des poilus : l'offensive Nivelle

Tranchée  française sur Le Chemin des Dames, 16 juin 1917
Tranchée  française sur Le Chemin des Dames, 16 juin 1917 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
Tranchée française sur Le Chemin des Dames, 16 juin 1917 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
Tranchée française sur Le Chemin des Dames, 16 juin 1917 ©Getty - Keystone-France/Gamma-Keystone
Publicité

Aujourd'hui Superfail se remémore un épisode qui a particulièrement frappé l'imagination française, celui de l'offensive dite Nivelle qui s'est déroulée entre le 16 avril et le 24 octobre 1917. Michel Goya revient sur cet épisode tragique où des milliers de poilus ont péri.

Le 16 avril 1917, le général Nivelle déclenche une grande offensive en Picardie, sur le Chemin des Dames. 1 million d'hommes, 5000 pièces d'artillerie sur le front et pourtant cette bataille sera un échec sanglant. Notre invité Michel Goya nous explique les raisons de échec.Le sacrifice des poilus : l'offensive Nivelle

L'offensive Nivelle du nom du général qui commande les armées françaises à ce moment là. C'est une grande attaque qui est lancée entre Reims et Soissons et plus particulièrement sur le plateau du Chemin des Dames et dont l'objectif est de percer les lignes allemandes et on espère à ce moment là qu'en perçant ces lignes allemandes on va faire s'effondrer le front et que l'on obtiendra une victoire décisive.

Publicité

Ce que pense Nivelle c'est qu'avec des moyens modernes, beaucoup plus de canons qu'avant, plus modernes, on va écraser les lignes de défense allemandes Et puis ensuite on va monter un assaut bien organisé avec une méthode qu’on maîtrise parfaitement qui est celle du barrage roulant. Le barrage roulant ce sont des lignes d'obus qui sont devant les fantassins qui attaquent et qui font un bond de cent mètres toutes les 3 minutes. 

A cette époque les batailles sont très dépendantes de la météo, en grande partie parce qu'il faut de l'artillerie et l'artillerie est réglée par les avions, la moitié des avions qui sont dans le ciel servent à régler des canons. Et s'il pleut les avions ont beaucoup plus de difficulté à régler (...) donc la préparation d'artillerie est ratée. A partir de ce moment, l'assaut qui va suivre va être beaucoup plus compliqué car il se fait sous la pluie, il fait très froid, il neige...

Michel Goya, ancien officier des Troupes marines et docteur en histoire contemporaine, il publie " Les vainqueurs. Comment la France a gagné la Grande Guerre" aux éditions Tallandier.

"Superfail", à découvrir chaque lundi

"Superfail" est notre nouveau podcast "natif", né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne. C’est Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle "antenne" numérique : chaque lundi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez. Et qui a pour ambition d'explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d'écriture, de durée...

L'équipe de Superfail

Production : Guillaume Erner

Réalisation : Milena Aellig

Avec la collaboration de Daphné Abgrall
 

L'équipe