Les microprocesseurs sont désormais indispensables au fonctionnement de nos nombreux objets connectés
Les microprocesseurs sont désormais indispensables au fonctionnement de nos nombreux objets connectés ©Getty - Alexander Ryumin
Les microprocesseurs sont désormais indispensables au fonctionnement de nos nombreux objets connectés ©Getty - Alexander Ryumin
Les microprocesseurs sont désormais indispensables au fonctionnement de nos nombreux objets connectés ©Getty - Alexander Ryumin
Publicité

Depuis 2020, l'économie mondiale est confrontée à une pénurie de microprocesseurs. Voitures, playstations 5 et machines à laver en pâtissent. Comment expliquer cette pénurie et pourquoi l'Europe est-elle si en retrait dans la course à la production de ces produits désormais indispensables ?

Avec
  • Daniel Glazman Programmeur, un des rares français à avoir co-présidé pendant 7 ans un groupe international de normalisation du Web et qui dirige une entreprise de logiciels high-tech
  • Christian Saint-Etienne Economiste et analyste politique, professeur titulaire de la chaire d'économie industrielle au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Dites-vous bien que si il n’y en avait plus vous ne m’entendriez plus, vous n’entendriez plus France Culture et en fait vous ne feriez plus grand-chose… Le microprocesseur est devenu l’objet le plus précieux au monde. Si son utilité est incalculable, lui pourtant calcule tout. Et aujourd'hui, les microprocesseurs viennent à manquer. Comment le monde en général et la France en particulier a laissé s’installer une pénurie d’un objet aussi utile c’est la Superfail de la semaine. Pour nous éclairer sur cette situation, nous nous sommes tournés vers Daniel Glazman, programmeur et spécialiste en informatique et Christian Saint-Etienne, économiste et analyste politique. 

Les microprocesseurs : une pénurie aux causes conjoncturelles et structurelles 

Un microprocesseur est un processeur miniutarisé qui permet de faire fonctionner différents objets de nos vies quotidiennes : ils sont présents dans les tableaux de bord des voitures, dans les consoles de jeux-vidéos, dans les smartphones mais également dans l'électroménager et notamment les machines à laver. Mais en quoi consiste exactement un microprocesseur ? 

Publicité

C'est une intégration extrêmement poussée de systèmes électroniques qui sont capables, en fonction d'une entrée donnée de donner un résultat donné. Cela permet d'ordonnancer des actions. Daniel Glazman, programmeur 

Mais depuis 2020, nous sommes confrontés à l'échelle mondiale à une pénurie de microprocesseurs. Cette pénurie s'explique d'une part par la mise à l'arrêt de l'économie lors de la crise sanitaire, et de la forte reprise de la demande, qui semble avoir pris au dépourvu les entreprises de production des microprocesseurs. Mais une autre raison, plus structurelle, explique cette situation : 

Dans la fabrication de produits manufacturés on utilise de plus en plus de microprocesseurs. Dans une voiture normale, de moyenne gamme, il y a 10 ans on utilisait 400 dollars de microprocesseurs (...). Aujourd'hui on a plus de 1000 dollars de microprocesseurs parce qu'on les met dans toutes les applications de la voiture. Christian Saint-Etienne, économiste 

58 min

La pénurie de microprocesseurs : un désengagement de l'Europe ? 

En juillet 2021, la commission européenne a annoncé vouloir investir massivement dans la production de microprocesseurs pour retrouver un positionnement stratégique dans un écosystème mondial largement dominé par l'Asie. Cette décision s'inscrit dans une volonté générale de mettre à terme à une situation très largement en défaveur de l'Europe : 

Au niveau de la production tout est concentré pour l'essentiel à Taiwan et en Corée du Sud. Dès qu'on passe à des micro processeurs de haute qualité, la moitié de la production mondiale est effectuée par TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) qui fait 50% de la production mondiale. Christian Saint-Etienne, économiste 

Pourtant l'Europe n'a pas toujours été aussi en retrait sur le marché, en 1990, l'Europe produisait 44% des microprocesseurs mondiaux selon Christian de Saint Etienne, et ce pourcentage est tombé à 9% en 2020. Pour l'économiste et analyste politique, cette déliquescence s'inscrit dans un désengagement plus générale de l'Europe sur la question des nouvelles technologies : 

Il y a eu une négligence stratégique dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres. Il y a des transformations absolument majeures sur le plan technologique. Non seulement l'Europe ne produit pas suffisamment de microprocesseurs mais elle n'a pas été capable d'investir dans les langages informatiques, dans les systèmes opérationnels, dans le cloud. (...) Le problème des microprocesseurs est un élément d'un manque absolu de stratégie globale de l'Europe sur le plan industriel. Christian Saint-Etienne, économiste 

5 min