Publicité
En savoir plus

Une robe couleur baie et une force extraordinaire, comme son papa. Ce jeune Pur-Sang, rejeton du champion Dubawi, aura bientôt un nom. Laissons à son nouveau propriétaire, Mohammed bin Rashid Al Maktoum émir de Dubaï, le soin de le choisir. La moindre des choses… en contrepartie de son chèque de 2,6 millions d’euros.

La vente aux enchères de yearlings (chevaux d’un an, promis à la course) a atteint un nouveau record à la mi-août. Une fois par an, sur l’hippodrome de Deauville, se pressent les passionnés de chevaux qui estiment la valeur d’un Pur Sang à son attitude, ou à ses origines prometteuses. La plupart d’entre eux sont élevés en Normandie, terre de champions, où « l’usage » du cheval a d’abord été militaire avant de donner dans les loisirs. S’y côtoient désormais l’économie du galopeur, celle de la « haute finance », à une économie rurale, historique, des éleveurs de la Manche.

Publicité

En reportage : à la vente aux enchères de yearlings (trotteurs) sur l’hippodrome de Deauville. Portraits de vendeurs, d’acheteurs, de courtiers. Avec notamment Hugues Rousseau , directeur d’Arqana trot.

En plateau : Alain Talon , historien, auteur du Cheval en Normandie aux éditions Orep. L’histoire et les hommes de cette filière équine qui emploie aujourd’hui 9 500 éleveurs, pour 120 000 bêtes.

Une émission réalisée dans les studios de France bleu Basse Normandie, à Caen.

Deauville. Demonstration de trot avant la vente
Deauville. Demonstration de trot avant la vente
© Radio France - J. Gacon
Une heure avant le début des enchères
Une heure avant le début des enchères
© Radio France - J. Gacon
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Yvon Croizier
Réalisation
Sophie Bober
Collaboration