Sur la route… des crises et des luttes sociales, au Havre

Blocage du Pont de Normandie par les opposants à la loi travail.
Blocage du Pont de Normandie par les opposants à la loi travail. ©Maxppp - Jonathan Konitz
Blocage du Pont de Normandie par les opposants à la loi travail. ©Maxppp - Jonathan Konitz
Blocage du Pont de Normandie par les opposants à la loi travail. ©Maxppp - Jonathan Konitz
Publicité

L’opposition à la loi El-Khomri a-t-elle réveillé une certaine conscience ouvrière ? Que veulent faire de cet élan ceux qui ont participé aux blocages du port du Havre et de ses raffineries ?...

Avec
  • Jenny Grandet Responsable syndicale CGT chez Aircelle au Havre (aéronautique)
  • Jacky Maussion Directeur de l’Institut d’histoire sociale CGT de Seine maritime
  • Mikaël Chary Fondateur de Nuit Debout au Havre
  • Alexis Antoniolli Secrétaire général CGT Total au Havre

L’opposition à la loi El-Khomri a-t-elle réveillé une certaine conscience ouvrière ? Que veulent faire de cet élan ceux qui ont participé aux blocages du port du Havre et de ses raffineries ? Les ouvriers CGT de Seine-Maritime se considèrent-ils comme les derniers remparts européens contre l’austérité, encouragés par leurs camarades grecs ou espagnols, ou se sentent-ils loin de ces considérations « trop intellectuelles » comme le disent certains d’entre eux ? Avec Alexis Antoniolli, secrétaire général CGT Total, Jenny Grandet, responsable syndicale CGT chez Aircelle (aéronautique) ; Micka Chary employé chez un traiteur et l’un des initiateurs de Nuit debout au Havre ; et Jacky Maussion, 70 ans, directeur de l ’Institut d’histoire sociale CGT de Seine maritime.

Emission enregistrée le vendredi 17 juin dans les studios de France bleu Haute Normandie à Rouen.

Publicité

L'équipe