"Mon grand-père avait construit cette maison de ses mains, je voulais qu'elle reste dans la famille" Didier T. ©Radio France - Julie Gacon
"Mon grand-père avait construit cette maison de ses mains, je voulais qu'elle reste dans la famille" Didier T. ©Radio France - Julie Gacon
"Mon grand-père avait construit cette maison de ses mains, je voulais qu'elle reste dans la famille" Didier T. ©Radio France - Julie Gacon
Publicité
Résumé

C’est une question très politique, celle de l’héritage qu’une génération laisse à la suivante. Que des parents transmettent à leurs enfants comme d’une histoire à poursuivre – un cadeau mais aussi un devoir...

avec :

Marion Chamauret (Généalogiste), Michel Chamauret (Généalogiste).

En savoir plus

C’est une question très politique, celle de l’héritage qu’une génération laisse à la suivante. Que des parents transmettent à leurs enfants comme d’une histoire à poursuivre – un cadeau mais aussi un devoir.

Dans un rapport publié la semaine dernière ("Peut-on éviter une société d'héritiers ?"), l’organisme France Stratégie, rattaché à Matignon, stipule que si le patrimoine des Français s’est beaucoup étoffé (il représente aujourd’hui en moyenne 8 ans du revenu des ménages), il s’est aussi davantage concentré chez les plus riches. De même, est paru en novembre 2016, l'étude dirigée par François Dubet _Léguer, hérite_r, aux éditions La Découverte, qui interroge l'héritage en tant qu'objet social.

Publicité

Rencontre avec des « généalogistes », une profession qui s’est beaucoup développée ces dernières années. Chargés de mener l’enquête sur des héritages en déshérence, ils sont les témoins des évolutions sociologiques de la famille et du rapport au legs.

En reportage : Une histoire d’héritage en Loir-et-Cher, racontée de trois points de vue : celui de Didier qui découvre à la mort de son grand-père que la maison familiale ne lui revient pas entièrement ; celui de Nathalie qui apprend un jour par une lettre qu’elle hérite d’une grand-mère oubliée de tous ; celui de la notaire chargée de cette affaire d’héritage dans une famille recomposée et re-recomposée, Nadège Bezannier-Bouquet.

En plateau : Marion et Michel Chamauret, de l’Etude Chamauret, généalogistes à Tours.

Emission enregistrée vendredi 13 janvier dans les studios de France bleu Touraine.

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Yvon Croizier
Réalisation
Sophie Bober
Collaboration