Publicité
En savoir plus

Un documentaire de Juliette Boutillier et Anna Szmuc

Une adolescence amoureuse
Une adolescence amoureuse
© Radio France

Chez les adolescents, l’amour est presque toujours la première des préoccupations mais c’est aussi une source d’interrogations qu’on ne partage au mieux qu’avec ses amis.

Publicité

Balthazar, Margot, Marguerite, Nina, Paloma et Vasco se sont prêtés au jeu avec confiance et générosité. Juliette Boutillier les avait enregistrés il y a sept ans pour la RTBF. Elle les avait emmenés courir entre les tombes de cimetières bruxellois et parisiens afin de favoriser l’émergence d’une parole qui évoquerait leurs questionnements existentiels. « Attendez une minute, on ne sait pas où est Dieu » est la trace sonore de cette aventure.

Aujourd’hui, ils se sont métamorphosés en adolescents de 13 à 16 ans. Les mythes de leur enfance sont devenus un drôle de conte de fées dont ils espèrent qu’il deviendra la réalité - leur permettant d’être ou de rencontrer la princesse ou le prince charmant. Le miroir, le maquillage, les SMS sont devenus leurs indispensables compagnons ; ils appréhendent le regard du groupe et écoutent en boucle « Fauves » ou « Stromae » dans lesquels ils se retrouvent.

Ils ont accepté, pour l’émission, de devenir les preneurs de son de moments entre copains. Leurs confidences sont entrecoupées de témoignages d’adultes : Binta et Tracy, jeunes surveillantes du collège et confidentes durant la récréation ; Mme Bronchard, professeur d’anglais, qui surprend des gestes d’amoureux au sein de sa classe…

Production :** Juliette Boutillier**

Réalisation : Anna Szmuc

Prise de son :** Yves Lehors**

Mixage : Olivier Dupré

Ecoutez "Attendez une minute, on ne sait pas où est DIeu" de Juliette Boutillier et Maria Grazia Noce :

Attendez une minute, on ne sait pas où est Dieu

25 min

**FILM - "L'ignorance invincible" ** par Emilie Aussel :

Des étendues rocailleuses parsemées de pins accueillent des villas, et de hauts immeubles. Noé et Elie aménagent dans une maison sur les hauteurs de ce vaste quartier.

Dans la maison, les anciens locataires ont abandonné quelques affaires. Parmi elles, il y a le journal enregistré sur cassette d’une adolescente. La voix brumeuse d’Anaïs raconte ses émois et dévoile à Noé et Elie l’étrange jeu de son groupe. Ils ont décidé d’arrêter de parler. Un dénouement sacrificiel fait partie des règles du jeu et délira les langues.

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Assia Khalid
Réalisation
Eve Etienne
Collaboration
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Véronique Vila
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation