France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Le goût des autres : Documentaire francophone en partenariat avec la RTBF dans le cadre de l’UER

Un documentaire de Juliette Boutillier et Maria Grazia Noce

Publicité

*… Le mot asile était le bon. Je préfère le mot asile, qu’hôpital psychiatrique, on ne sait pas ce que ça veut dire, hôpital psychiatrique… Le refuge, l’asile et cætera, vous comprenez, au moins ça veut dire que le type se réfugie là, vous comprenez, ou qu’on le réfugie par force, vous comprenez. Mais y a un écart qui est à la fois protecteur et … il me semble que c’est Gentis qui dit : « parfois que le mur de l’asile, chacun le porte à l’intérieur »… *

** FRANCOIS TOSQUELLES **

Il faut que le soigant aille vers le patient
Il faut que le soigant aille vers le patient
© Radio France - Juliette Boutillier

Pendant près d’un an nous nous sommes interrogées sur les lieux susceptibles d’accueillir nos folies. Nous avons rencontré Mr Victor Castro, architecte spécialisé dans la conception et la réhabilitation d’espaces dont les résidents sont des personnes hospitalisées pour un moyen ou long séjour en psychiatrie. Puis nous avons confronté cette parole théorique aux ressentis de personnes amenées à un moment de leur existence à côtoyer ces institutions. L’aboutissement de ce documentaire se joue en plein vol dans un centre d’activités bruxellois où se fait entendre une parole débridée, à la fois triviale et philosophique. Elle raconte une manière d'occuper les locaux mais aussi d'éprouver sa schizophrénie, d’exister à l’extérieur des murs des hôpitaux.

Ce document est une musique, en somme, dont les notes un peu folles seraient composées par ces fous, ces étrangers que l’on imaginait vivre à mille lieues de nous. Nous comprenons alors que ces gens-là parlent la même langue que la nôtre, qu’ils vivent dans le même monde, le même quotidien, nous comprenons qu’ils sont nos voisins, nos amis, nos parents. Nous comprenons qu’ils sont « nous ». Entre folie et raison il n’y a pas l’épaisseur d’un cheveu. Ces deux mondes n’en font qu’un.

Ce documentaire est la deuxième partie d’un triptyque : « à l’ombre des refuges, l’impossible documentaire ».

Avec le soutien du FACR de la communauté française de Belgique et de Radio PANIK

Avec la participation de Caroline Fisher, ergothérapeute Frédéric Rolland, psychiatre Koen Daems, animateur des centres Den Teirling et Kyvos Victor Castro, architecte Marie Borel, écrivain Alexis Ragougnaud, comédien et metteur en scène et Christian Mazucchini, metteur en scène et comédien.

Il faut que le soigant aille vers le partient 2
Il faut que le soigant aille vers le partient 2
© Radio France - Juliette Boutillier

Production : **Juliette Boutillier ** et Maria Grazia Noce

Montage et mixage :** Ruelgo**

Prises de son :** Anne-Sophie Papillon**

Références

L'équipe

Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Assia Khalid
Réalisation
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Véronique Vila
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation