Publicité
En savoir plus

Un documentaire de Caroline Gillet et Anne Franchini

Jelly et sa petite fille, Khota
Jelly et sa petite fille, Khota
© Radio France - Agnès Montanari

Daulotdia, petite ville du Bangladesh, est un carrefour routier où 1800 femmes vendent chaque jour leurs services à près de 3000 hommes venus de tout le territoire. Dans ce pays musulman qui se radicalise, Daulotdia est une exception, un des plus grands bordels du monde où les femmes peuvent légalement se prostituer à partir de 18 ans. Les musulmans conservateurs maudissent "la ville des femmes". Quant aux ONG, elles tentent de scolariser les centaines d’enfants nés dans le bordel. De leur côté, les mères savent que si elles donnent naissance à des filles, celles-ci pourront prendre le relai et les aider financièrement quand elles seront devenues trop âgées pour travailler. Et si les conditions de vie dans le bordel sont pénibles, les prostituées prétendent avoir plus de droits et de pouvoirs que la majorité des femmes de l’ « extérieur ». Dans ce lieu unique, les rapports de force entre genres sont modifiés et certaines femmes deviennent très puissantes. Les rencontrer, c’est voir le miroir qu’elles tendent à la société bangladaise.

Publicité

Toutes fantasment sur la société bangladeshie, et espèrent un jour pouvoir la réintégrer, ce qui est pratiquement impossible. Certaines gardent l’espoir que ce le sera pour leurs filles. Tama , fille et petite fille de prostituée, a promis qu’elle suivrait son amant hors du bordel. Un matin, la jeune fille de 16 ans n’est plus dans sa chambre.

Production : Caroline Gillet

Réalisation : Anne Franchini

Photographe : ** Agnès Montanari**

Plus de photos sur le site d'Agnès Montanari

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Eve Etienne
Collaboration
Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation
Rafik Zénine
Réalisation