Publicité
En savoir plus

Un documentaire d'Eve Grimbert et Assia Khalid

La famille Schwartzenberg
La famille Schwartzenberg

« J'ai choisi de jouer du violon, parce-que si je dois partir, c'est plus facile à emporter qu'un piano. » Nathan Milstein

Publicité

La guerre a laissé son empreinte dans la **famille Schwartzenberg ** :Maurice (Moïse) avait quitté sa Pologne natale au début du 20ème siècle pour s'installer en France, laissant derrière lui les traditions liées à l'identité juive ainsi que les pogroms. Il s'est engagé volontairement pour se battre et a été blessé lors de la première guerre mondiale.

Quand la seconde guerre a été déclarée, Maurice Schwartzenberg ne pouvait pas s'imaginer être concerné par la remise en cause de ses droits en tant que citoyen français. Il voulait tourner la page sur son passé à Varsovie.

Que les allemands le cherchent et déportent ses enfants pour leur judaïté d'origine lui était inimaginable et il n'a d'abord pas cherché à se cacher. Ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants témoignent aujourd'hui de leur héritage : l'ensemble des valeurs (religieuses, identitaires...), les séparations et retrouvailles occasionnées par la guerre et en même temps le sentiment (ou la nécessité?) d'appartenir ou non à une « communauté juive » au regard de ce passé commun, « scellé » par la Shoah.

Production : Eve Grimbert

Réalisation : Assia Khalid

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Assia Khalid
Réalisation
Eve Etienne
Collaboration
Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Véronique Vila
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation