A Tchernobyl, dans la centrale, 20 mars 1996
A Tchernobyl, dans la centrale, 20 mars 1996
A Tchernobyl, dans la centrale, 20 mars 1996 ©Sipa - EFREM LUKATSKY/AP/SIPA
A Tchernobyl, dans la centrale, 20 mars 1996 ©Sipa - EFREM LUKATSKY/AP/SIPA
A Tchernobyl, dans la centrale, 20 mars 1996 ©Sipa - EFREM LUKATSKY/AP/SIPA
Publicité
Résumé

Depuis 10 ans, la psychose radioactive et le drame de Tchernobyl hantent les mémoires au moment de l’enregistrement par Patrick Cazals de ce documentaire.

En savoir plus

Le 26 avril 1986 au matin, le réacteur n° 4 de la centrale atomique de Tchernobyl explose. L'ensemble des radionucléides expulsés dans l'atmosphère est estimé à 80 millions de curies. La plus grande catastrophe nucléaire civile de tous les temps, a semble-t-il, été provoquée par la négligence de certains techniciens chargés de veiller à la sûreté de la centrale. La catastrophe est si grave que l'URSS ne peut pas la cacher au reste du monde comme elle l'a toujours fait jusqu'alors. Durant 10 ans, la psychose radioactive et le drame de Tchernobyl hantent les mémoires au moment de l’enregistrement par Patrick Cazals de ce documentaire. L'opinion internationale s'était alors mobilisée pour tenter d'obtenir des autorités ukrainiennes la fermeture de la centrale de Tchernobyl pour l'an 2000.

En savoir plus : La supplication de Svetlana Alexievitch

Devant une délégation de l'Union Européenne et du G7, le président ukrainien, Leonid Koutchma, s'etait engagé à fermer la centrale mais réclamait des compensations financières énormes pour céder à la demande occidentale.

Publicité

En 1996, Tchernobyl fournit environ 7% de l'électricité à l'Ukraine et assure notamment la consommation de la capitale, Kiev. Sur place, à la centrale, les cinq mille ouvriers poursuivent leur tâche, à l'ombre du sarcophage d'acier qui recouvre le réacteur n°4 et dans lequel reposent 65.000 m3 de déchets radioactifs, 130 tonnes de lave et 10 tonnes de poussières radioactives…

Quel langage est tenu par la direction de l'usine pour mobiliser ses ouvriers, logés pour la plupart dans des conditions très favorables dans la ville nouvelle de Slavoutitch ? Comment vivent au quotidien les ouvriers de cette centrale ? Que sont devenus les 160.000 "liquidateurs" venus à Tchernobyl dans les semaines qui suivirent l'explosion pour nettoyer le site et repartis pour la plupart dans diverses républiques de l'ex-URSS ?

1ère diffusion le 15.03.1996 dans Grand Angle

Un documentaire de Patrick Cazals et Brigitte Alléhaut

Equipe de réalisation : Jean-Pierre Collard et Pierric Charles

Témoignages recueillis lors d'une visite de la centrale et des villages environnants :

Sergueï Parachin, directeur de la centrale de Tchernobyl

Sergueï Perchki, journaliste indépendant de Kiev

Le docteur Natalia Korall, responsable du Centre des radiations de Kiev

Galina Cherenenkova, ingénieur au département de l'information de la centrale

Les ouvriers et habitants de Tchernobyl

Irina Duport, entrepreneur à Kiev

Ludmilla Zaïkina, responsable des activités culturelles de la centrale de Tchernobyl

Youri Khotchoubey, ambassadeur d'Ukraine en France.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour aller plus loin, sur le site de France Culture :

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Assia Khalid
Réalisation
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Julie Beressi
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation
Alisonne Sinard
Collaboration