Publicité
En savoir plus

Un documentaire de Laurent Legall, Fabrice Derval et François Teste

Une Margeride
Une Margeride
© Radio France - F. Teste

F. Teste © Radio France

Publicité

Depuis 1973, Martin de la Soudière arpente la Margeride. C’est son terrain. Le terrain d’un ethnologue en quête de ce on-ne-je-sais-quoi qui incite parfois un chercheur à remettre ses pas dans des sentiers arpentés à mille et une reprises, comme s’il s’agissait de remettre toujours et encore sur le métier. Il y a donc une Margeride de la Soudière dont le récent Poétique du village (Stock, 2010) peut servir de viatique à qui compte arpenter ces hautes terres austères en se déprenant des idées toutes faites que véhiculent guides patentés (la bête du Gévaudan) et expression telle que « diagonale du vide ».Territoire aux limites incertaines auquel le regard de l’ethnologue assigne des traits particuliers, la Margeride a d’abord été une expérience, une confrontation entre un jeune homme, une société, des paysages. Soit un étudiant de bonne famille qui se rappelle avoir vu tomber sa première neige à Neuilly. Soit un questionnement sur soi – en tant que représentant d’un milieu social – qui affleure dès les premières pages du carnet d’enquête que Martin de la Soudière a scrupuleusement rempli à compter de sa première visite à ces nouveaux « paysans du Centre ». Soit une longue acclimatation faite d’allers et de retours, de mornes journées et de détails faussement insignifiants, d’une observation méthodique des évolutions qui ont affecté ce segment de la société française. Soit, en fin de compte, ce mimétisme qui engage d’aucuns à sceller un pacte implicite entre un ici-bas (Paris, 14e arrondissement) et un là-bas (Martin de la Soudière s’est toujours refusé à posséder une quelconque résidence en Margeride).Soit, en définitive, un questionnement sur ce qui fait le lieu. Et sur ce qui fait que l’on s’y retrouve (le chez-soi) ou que l’on ne s’y retrouve pas (l’extériorité du témoin de passage).

Production : Laurent Legall et Fabrice Derval

Réalisation : Fraçois Teste

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Christine Diger
Réalisation
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Vanessa Nadjar
Réalisation
Vincent Abouchar
Réalisation
Yvon Croizier
Réalisation
Rafik Zénine
Réalisation