René Vautier
René Vautier
René Vautier ©Maxppp - David ADEMAS / PHOTOPQR/OUEST FRANCE
René Vautier ©Maxppp - David ADEMAS / PHOTOPQR/OUEST FRANCE
René Vautier ©Maxppp - David ADEMAS / PHOTOPQR/OUEST FRANCE
Publicité
Résumé

René Vautier, décédé en 2015, voulait "raconter l’histoire en images, tout de suite", ou encore "utiliser sa caméra comme une arme dans un cinéma d’intervention sociale".

En savoir plus

En 2010, à plusieurs reprises, Inès Léraud a rencontré et enregistré le cinéaste breton René Vautier, réalisateur de films engagés notamment pour l’indépendance de l’Afrique, les luttes ouvrières, le principe pollueur-payeur et contre l’extrême droite. Lors de ces entretiens, il a 82 ans et se sait atteint d’une maladie incurable. Il s’interroge alors sur le sens et l’avenir de son œuvre. Il aurait en effet réalisé 180 films pour la plupart disparus, abîmés, brûlés, ou dispersés par les urgences de l’histoire et par la censure. A tel point que Nicole Brenez, responsable des programmes d’avant-garde à la Cinémathèque française, va jusqu'à comparer son œuvre à "une arme qui parfois a disparu dans la bataille".

Chez le cinéaste à Cancale, en compagnie de ses proches collaborateurs, ou encore avec les membres de la cinémathèque de Brest qui tentent d‘identifier, retrouver, et réparer ses films, ce documentaire cherche à comprendre les questions éthiques, esthétiques, et pratiques que pose le cinéma d’action directe, cette œuvre performative, en particulier à l’aube de la disparition de son auteur, qui en était à certains égards l’unique mémoire.

Publicité

Un documentaire d’Inès Léraud et Guillaume Baldy

Avec :

  • René Vautier
Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Assia Khalid
Réalisation
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Julie Beressi
Réalisation
Anna Szmuc
Réalisation
Alisonne Sinard
Collaboration