Publicité
En savoir plus

Un documentaire de Jean-Hugues Berrou et Christine Diger

Une Rimbaud
Une Rimbaud
© Radio France - J.-H. Berrou

J.-H. Berrou © Radio France

Publicité

Charleville-Mézières, préfecture des Ardennes. Arthur Rimbaud, le poète des ailleurs stellaires a ici un quai, une Maison, un Musée et une terrine à son nom. Il est né à Charleville. Il y est aussi enterré, tout au bout de l’Avenue Boutet. Le gardien du cimetière a croisé ce que la planète compte de rimbaldiens et rimbaldologues inspirés. Depuis sa maison construite près de la tombe, il observe en silence cultes et hommages, du simple petit papier confié à la pluie jusqu’aux messes sataniques. Pas très loin, au café Chez Fafa, il plane une constante et légère ivresse. Un phénomène qui fait dire aux habitués que le buveur d'absinthe devait y avoir ses habitudes. Rimbaud, génial ? Peut-être, mais aussi déserteur, pornographe, trafiquant d’armes et d’esclaves. Mais la campagne alentour aussi «aurait inspiré Rimbaud», comme l’annonce un panneau signalétique. Un paysage qui garde les cicatrices du plus illuminé des admirateurs. Paul Boens a creusé tout autour de Roche, hameau où se situait la ferme familiale des Rimbaud. Il a creusé pour la bonne raison que Rimbaud, de retour d’Abyssinie, y aurait enterré son or. Huit kilos d’or évoqués dans la correspondance du poète. D’abord à la pelle, puis finalement s’aidant d’une pelleteuse, il a creusé des années pour ne rien trouver. Mais pour Paul Boens, et pour d’autres encore que l’on entendra dans ce documentaire, ces terres renferment un trésor.

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Christine Diger
Réalisation
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Vanessa Nadjar
Réalisation
Vincent Abouchar
Réalisation
Yvon Croizier
Réalisation
Rafik Zénine
Réalisation