"Costume de bar" de 1947, "New Look" de Dior (collection Corolle, Printemps / Été 1947)
"Costume de bar" de 1947, "New Look" de Dior (collection Corolle, Printemps / Été 1947)
"Costume de bar" de 1947, "New Look" de Dior (collection Corolle, Printemps / Été 1947) - Wikimedia Commons
"Costume de bar" de 1947, "New Look" de Dior (collection Corolle, Printemps / Été 1947) - Wikimedia Commons
"Costume de bar" de 1947, "New Look" de Dior (collection Corolle, Printemps / Été 1947) - Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

Le 12 février 1947, au sortir des années de guerre et de privations, Christian Dior présente au monde sa première collection et réinvente dans l'opulence la silhouette féminine : le " New Look " est né.

En savoir plus

Première diffusion le 16 avril 2012 dans l'émission "Sur les Docks"

Le "New Look" ça a été un coup d’après-guerre. La preuve c’est que Christian Dior a suivi cette mode pendant trois saisons et puis il est revenu à une longueur plus facile. Janie Samet

Publicité

Le "New Look " est né, joyeux, théâtral, fleuri, éternel, et pose en quelques mois les bases de ce qui va devenir l'une des marques les plus connues de la planète. Soixante après, l'émission propose donc un retour sur cette " révolution " Dior de 1947 et sur la dynamique originelle qu'elle insuffle à la maison de couture, celle-ci évoluant, s'étendant, mais pour toujours marquée du sceau du luxe et du spectaculaire. 

Dior était associé à la renaissance de la France après la guerre, il représente à la fois la mode et la finance. C’était un empire. Janie Samet

Voici donc un parcours de témoignages, d'analyses et d'archives pour faire revivre la naissance de la maison et l'impact de ces premières créations - parfois controversées - sur le monde de la mode et sur la société en général. Mais, du muguet de Monsieur Dior jusqu'aux excentricités de John Galliano, il s'agit de retracer une partie de l’histoire Dior et de cerner une ligne, un fil, peut-être une permanence, dans le style lancé par ce coup de crayon magique et initial.

Dior restaure une féminité qui avait été abandonné par Chanel. Farid Chenoune

Avec, entre autre, le témoignage de Janie Samet et Claude Brouet, anciennes journalistes de mode ; Florence Muller et Farid Chenoune, historiens de la mode ; Didier Grumbach, président de la Fédération française de la mode ; Sydney Toledano, PDG de Christian Dior Couture ; Marc Bohan, créateur pour Dior jusqu'en 1989 ; Marie-Christine Sayn-Wittgenstein, ancienne directrice des parfums Dior Paulette Boncoure , "petite main" chez Dior de 1947 à 1989 ; Didier Ludot , collectionneur et vendeur de robes haute-couture vintage. 

Un documentaire de Antoine Lachand, réalisé par Lionel Quantin

Références

L'équipe

Diphy Mariani
Réalisation
François Teste
Réalisation
Antoine Lachand
Production déléguée
Christine Bernard
Collaboration
Christine Robert
Réalisation
Guillaume Baldy
Réalisation
Michel Pomarède
Production déléguée
Vanessa Nadjar
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation
Rafik Zénine
Réalisation