Publicité
En savoir plus

Par Xavier de la Porte Réalisation: Pierre Willer Le culturisme Pourquoi se muscler ? Pourquoi passer des heures en salle à soulever de la fonte devant des miroirs ? Pourquoi faire des régimes draconiens, se nourrir aux protéines, voire, pour certains, aux hormones ? La réponse paraît simple : pour avoir un corps qu'on trouve parfait, "sculptural". Mais l'idéal originel de la statuaire grecque est aujourd'hui bien lointain. C'est autre chose qui pousse les culturistes, hommes et femmes, à forger des corps qu'ils qualifient eux-mêmes d'"anormaux". La justification est sportive pour les uns - ceux qui concourent à l'élection de "Mister et Miss Univers" qui a lieu à Perpignan le 12 novembre dernier -, personnelle pour les autres - ceux qui fréquentent les salles sans autre but que la seule satisfaction de contempler leur propre corps. Et derrière tout cela se profilent les questions de l'exhibition, du goût des contraintes consenties et d'un rapport au corps qui touche la société dans son ensemble. C'est aussi une histoire, celles d'une activité physique qui a toujours entretenu des liens particuliers au monde du cirque (les premiers culturistes y étaient exhibés au même titre que les nains et les femmes à barbe), à celui du spectacle et du cinéma (des revues de music hall aux péplums et aux films d'action), ainsi qu'à celui des spectacles érotiques (des go-go dancers aux films pornographiques). Le culturisme a pour lui d'être une activité physique aux finalités mystérieuses et support de fantasmes.

Références

L'équipe

Alain Veinstein
Production