Frédéric Boyer & Thomas Römer
Frédéric Boyer & Thomas Römer
Frédéric Boyer & Thomas Römer ©Radio France - DR
Frédéric Boyer & Thomas Römer ©Radio France - DR
Frédéric Boyer & Thomas Römer ©Radio France - DR
Publicité
Résumé

.

En savoir plus

Le Talmud raconte l’histoire suivante (traité Baba Metsia 84a) :

« Un jour, dans des conditions rocambolesques, Rabbi Yohanan rencontra Rèch-Laquich, un chef de brigands, et lui proposa d’épouser sa sœur si il quittait ses activités de brigandage. Ce que Rèch Laquich s’empressa d’accepter.

Publicité

Devenus beaux-frères il commencèrent à étudier, et Rèch Laquich devint un savant à l’égal de Rabbi Yohanan. Un jour, après 10 ans de compagnonnage d’étude, ils s’opposèrent sur un cas concernant les lois du pur et de l’impur des objets qui coupent et tranchent. Rabbi Yohanan dit alors à Rèch Laquich : « Toi, tu t’y connais en armes ». Rèch Laquich,

pensant que Rabbi Yohanan lui rappelait son passé de brigand, se vexa et tomba dans une profonde et terrible dépression. La femme de Réch Laquich vint voir son frère pour qu’il fasse quelque chose pour son mari et ami.

Celui-ci accepta mais eut cette phrase étonnante, inexpliquée jusqu’à aujourd’hui : « Dieu a pitié des veuves et des orphelins. » Rèch Laquich mourut.

Quelques temps après, les maîtres de la génération proposèrent à Rabbi Yohanan de prendre Rabbi Eléazar ben Pedat comme nouveau compagnon d’étude.

Ils commencèrent à étudier. Après quelques heures d’étude communes rabbi Yohanan dit à son nouveau compagnon d’étude : « C’est étonnant, à chaque fois que je donne une interprétation, tu es toujours d’accord avec moi et tu apportes vingt-quatre preuves qui soulignent le fait que j’ai raison ! Sache que Rèch Laquich, à chacun de mes commentaires, me faisait toujours vingt-quatre objections et notre étude s’enrichissait de façon extraordinaire. Et toi tu mes dis que j’ai raison !

Alors Rabbi Yohanan sortit dans les rues de Jérusalem en pleurant amèrement et en criant « où es-tu Rèch Laquich, où es-tu Rèch Laquich ? où es-tu ? » Son chagrin était si grand qu’il sombra dans la folie. Voyant qu’ils ne pouvaient rien pour lui, les maîtres de la génération prièrent  pour qu’il meure à son tour ; et Rabbi Yohanan mourut.

Cas extraordinaire d’un maître, mort, fou d’avoir raison ! »

Les invités

Frédéric Boyer est écrivain et éditeur. Il dirige les éditions P.O.L.

Il a publié de nombreux livres (P.O.L) : romans, essais, poèmes et de nouvelles traductions de textes anciens dont Les Confessions de saint Augustin (sous le titre Les aveux, 2008), de la Chanson de Roland, ou du Kâmasûtra*, et récemment des *Géorgiques* de Virgile sous le titre Le souci de la terre (Gallimard).* Comme éditeur, il lança une cinquantaine d’écrivains et de biblistes sur un chantier de six ans pour retraduire l’intégralité de la Bible (Bayard, 2001). Dernier livre paru, Le Lièvre (Gallimard, 2021).

Thomas Römer Professeur au Collège de France depuis 2007.

Thomas Römer a occupé durant quatre ans la fonction de vice-président de l’assemblée et cinq ans celle de directeur de l’Institut des civilisations avant d'être nommé administrateur du Collège, à compter du 1er septembre 2019, par décret du président de la République, à la suite de son élection par l’Assemblée du Collège de France.

Les travaux de recherche de Thomas Römer portent sur la naissance de la Bible dans le contexte du monde antique. Dans une perspective d’histoire des religions, son approche se caractérise par une analyse philologique et littéraire des textes, en dialogue avec l’histoire et l’archéologie du Proche-Orient ancien. Cette approche permet de faire ressortir la fonction des textes dans leurs milieux d’origine, répondant tout à la fois à des problématiques qui sont identitaires, culturelles, sociales ou politiques. C’est ainsi qu’il a pu proposer de nouvelles synthèses historiques, notamment sur la formation du Pentateuque, de l’historiographie biblique, ou encore sur les origines du dieu et de ses cultes dans les anciens royaumes d’Israël et de Juda.  https://www.college-de-france.fr/site/thomas-romer/biographie__1.htm

Archive sonore

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le livre des invités

.
.
© Radio France - .

Présentation de l'éditeur

Comment les textes de la Torah ont-ils été organisés ? Pourquoi ? Dans quelle intention ? Le grand bibliste Thomas Römer et Frédéric Boyer, traducteur de la Bible et directeur de la nouvelle traduction (Bible des écrivains) s’interrogent et en confrontant leurs analyses et leurs idées, montrent que de cette organisation dépend le sens que l’on veut donner à la promesse, la terre, la conquête. Des thématiques qui résonnent fortement dans les événements du monde contemporain.

Cette organisation des textes a aussi été un enjeu pour la constitution des canons juif et chrétiens. Ce texte clair, percutant, étonnant, écrit « à quatre mains » dévoile des aspects méconnus des grands textes bibliques. Il nous fait entrer dans le contexte de leur rédaction pour nous en faire comprendre les enjeux religieux, politiques et humains.

Références

L'équipe

Alexandra Malka
Réalisation