Camille de Toledo
Camille de Toledo
Camille de Toledo ©Radio France - Droits réservés RTS
Camille de Toledo ©Radio France - Droits réservés RTS
Camille de Toledo ©Radio France - Droits réservés RTS
Publicité
Résumé

.

En savoir plus

La guerre en Ukraine montre chaque jour une mobilisation politique des états, des économies et des citoyens, une mobilisation intellectuelles des journalistes, des historiens, des philosophes, des écrivains et des artistes, chacun apportant son savoir et la finesse de ses analyses et la richesse de son engagement. 

Mobilisations multiples qui tissent une immense fresque permettant de mieux appréhender tout un pan de l’histoire et de la géographie de l’Europe, nous permettant de nous souvenir et de comprendre comment différents peuples, différentes langues se sont rencontrés, croisés, heurtés, et ont vécu au fil des siècles dans un lieu à la fois si familier et si lointain. 

Publicité

Dans cette histoire, les juifs furent très présents et en constituent un moment essentiel. 

Bien sûr la relation des juifs à l’Ukraine ne fut pas toujours paisible et les pogroms, nombreux, nous le rappellent avec force. Et si nous pouvons noter que dans le tissage des intelligences que j’ai évoqué, les juifs et le judaïsme reste un sujet à part, leur présence en marge nous invite cependant à revenir sur cette histoire des juifs d’Ukraine avec plus de précisions et d’en approfondir et en mesurer la richesse et l’importance.

Une histoire qui n’est seulement celle de la disparition d’une grande partie de cette population pendant la seconde guerre mondiale, mais aussi l’histoire vivante, pendant des siècles, d’enfants, de femmes et d’hommes qui ont vécu, et qui nous ont légué tout un patrimoine immensément riche qui ne se résume pas à une liste de morts et de disparus. 

Et n'appartient-il pas au romancier, au-delà des faits que peuvent lui fournir l’historien, de ressusciter toutes ces vies, de donner une place dans nos vies à tous ces fantômes oubliés de l’histoire ? 

Et n’appartient-il pas aussi de manière essentielle au romancier de nous aider à réfléchir sur les relations très étroites qui existent entre la réalité et la fiction, à leur opposition mais en même temps leur porosité, et à la nécessité de leur double présence dans notre vie, ce qui a particulièrement était souligné dans l’actualité de la présente guerre et des analyses qui en sont faites, la personnalité si singulière de Volodymyr Zelenski y contribuant sans aucun doute aussi à sa façon.

L'invité

Camille de Toledo est écrivain, docteur en littérature comparée. Il enseigne à l'Atelier des écritures contemporaines de l'ENSAV (La Cambre), à Bruxelles.

Lauréat de la Villa Medicis (2004) et de la Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature (2019). 

Il fonde en 2008 avec Maren Sell la Société européenne des auteurs pour promouvoir « la traduction comme langue ». 

Son dernier roman Thésée, sa vie nouvelle (Verdier, 2020) est lauréat du Prix Franz Hessel 2021, remis par la Villa Gillet et la Fondation Genshagen.

Archives sonores

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les livres de l'invité

Camille de Toledo
Camille de Toledo
© Radio France - Editions Verdier

Présentation de l'éditeur

"En 2012, Thésée quitte « la ville de l’Ouest » et part vers une vie  nouvelle pour fuir le souvenir des siens. Il emporte trois cartons  d’archives, laisse tout en vrac et s’embarque dans le dernier train de  nuit vers l’est avec ses enfants. 

Il va, croit-il, vers la lumière, vers  une réinvention. 

Mais très vite, le passé le rattrape. Thésée  s’obstine. Il refuse, en moderne, l’enquête à laquelle son corps le  contraint, jusqu’à finalement rouvrir « les fenêtres du temps » (Présentation de l'éditeur)

Camille de Toledo, Alexander Pavlenko
Camille de Toledo, Alexander Pavlenko
© Radio France - Editions Denoël

Présentation de l'éditeur

Mai 1939. L'écrivain Isaac Babel est incarcéré à la prison de la  Loubianka. Il y sera interrogé et torturé durant huit mois avant d'être  secrètement exécuté le 27 janvier 1940, sur ordre de Staline. Pour  tenir, il écrit à sa fille Nathalie, réfugiée en France avec sa mère. 

La  lettre du condamné à mort prend la forme d'un examen de conscience. 

Comment ses idéaux de liberté, son refus des dogmes, son humanisme l'ont-ils écarté de cette révolution à laquelle il a cru ? Les visions  qui lui reviennent sont celles de sa jeunesse à Odessa, la ville  turbulente, affranchie, éclatante de vie, de couleurs et de drames des  bandits juifs emmenés par le "Roi" Bénia Krik, qu'il a peinte dans ses premiers récits.

Les images du scénario qu'il a tiré de ces contes pour S. M. Eisentein  et que le cinéaste, accaparé par son Potemkine, n'a jamais tourné,  affluent à sa mémoire.

Relatant les hauts faits de l'indomptable Bénia,  anarchiste associé aux bolchéviques puis trahi par eux, elles s'imposent  soudain comme la parfaite prémonition de son propre destin...