Chagall
Chagall
Chagall
Chagall
Publicité

Marc-Alain Ouaknin poursuit son entretien avec Céline Trautmann-Waller et Jean Baumgarten

Marc-Alain Ouaknin reçoit Céline Trautmann-Waller et Jean Baumgarten qui nous font découvrir la naissance de l'ethnographie du judaïsme au XIXe siècle.

Programmation musicale

Le Film : Le Dybbuk d'après la pièce de théâtre de  Shalom Ansky

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les invités

Jean BAUMGARTEN

Jean Baumgarten, directeur de recherche au CNRS et au Centre de recherches historiques de l’EHESS, est spécialiste de la littérature yiddish ancienne et de l’histoire culturelle du judaïsme ashkénaze.

Jean Baumgarten
Jean Baumgarten

Céline TRAUTMANN-WALLER

Céline Trautmann-Waller est professeur en études germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Ses recherches portent sur l’histoire des sciences humaines dans l’espace germanique au XIXe siècle.

Céline Trautmann-Waller
Céline Trautmann-Waller

Céline Trautmann-Waller

Le livre

Rabbins et savants au village: L'étude des traditions populaires juives XIXe - XXe siècles

Editions CNRS
Editions CNRS

"Les « traditions populaires juives » constituaient pour les tenants de la science du judaïsme (Wissenschaft des Judentums) un domaine marginal en comparaison des études historiographiques, philosophiques et littéraires juives érudites. Les savants allemands entreprirent néanmoins un vaste travail de collecte, d’analyse et de réflexion théorique autour du folklore juif qui contribua à jeter les bases de la discipline. Du XIXe siècle jusqu’à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, rabbins, folkloristes amateurs, artistes, collectionneurs et érudits nouèrent ainsi, autour d’enquêtes, de questionnaires, d’inventaires, d’éditions critiques et de l’analyse des sources, de nombreux contacts scientifiques à travers l’Europe, de Paris à Berlin, de Vienne à Budapest…

Cet ouvrage éclaire cette histoire, trop peu étudiée, du folklore juif à travers les études ethnographiques, les collections privées, la création de musées, les œuvres littéraires dans le cadre de la naissance des « littératures nationales » et des combats identitaires." [Présentation de l'éditeur]

CNRS éditions

L'équipe