Isabelle Nemirovski
Isabelle Nemirovski ©Radio France - DR
Isabelle Nemirovski ©Radio France - DR
Isabelle Nemirovski ©Radio France - DR
Publicité

.

« Le retour, en grec, se dit nostos. Algos signifie souffrance. La nostalgie est donc la souffrance causée par le désir inassouvi de retourner », écrit Kundera dans son roman intitulé « L’ignorance ».

La phrase d'amour tchèque la plus émouvante dit: stýská se mi po tobě : « j'ai la nostalgie de toi ; je ne peux supporter la douleur de ton absence. » Nostalgie et ignorance, ajoute Kundera, formant un couple magnifique que formule avec clarté la langue espagnole (anoranza vient du verbe anorar (avoir de la nostalgie) qui vient du catalan enyorar, dérivé, lui, du mot latin ignorare (ignorer)). Sous cet éclairage étymologique, conclut-il, la nostalgie apparaît comme la souffrance de l'ignorance. Tu es loin, et je ne sais pas ce que tu deviens. Mon pays est loin, et je ne sais pas ce qui s'y passe. »

Publicité

Celui qui, du lointain de nos récits mythologiques l’incarne par excellence est bien sûr Ulysse …

Ce dont Catherine II de Russie se souvint très certainement quand elle choisit le nom de la ville qu’elle fit construire comme capitale de la nouvelle Russie en 1794 et qu’elle appela : Odessa, féminin d’Odysseus, inscrivant dans ce nom mystérieux ce qui allait devenir le destin d’une ville à l’aura légendaire et qui n’a cessé de susciter désir et fantasme de l’origine comme le résume d’un trait frappant Anne Gorouben: « On ne va pas à Odessa on y revient » ou encore Camille de Toledo dans un vibrant texte pour Le Monde des livres du 11 mars dernier alors que l’armée russe se tenait aux portes de la ville : «Odessa n’appartient pas seulement à l’Ukraine. Odessa nous y sommes nés ou nous y renaîtrons un jour. »

Comment expliquer un tel lien avec cette ville de la mer noire, comment comprendre un tel pouvoir d’attraction ? Quels imaginaires ont nourris Odessa pour qu’elle en nourrisse tant en retour ? Quelle part ont joué les juifs dans la construction de cet imaginaire puissant, eux dont la présence est attestée alors même que la ville nouvelle n’est pas encore sortie de terre et qui ont représenté jusqu’à la seconde guerre mondiale 1/3 de sa population ? Et ces juifs d’Odessa, qu’ont-ils de particulier ? A quel point ont-ils été construits par cette ville aux sept langues et aux accents méditerranéens ? Que s’est-il inventé à Odessa dont nous pouvons tant redouter la fin ?

L'invitée

Isabelle Némirovski, Docteur de l’INALCO (études juives et hébraïques), fondatrice et présidente de l’association Les Amis d’Odessa, œuvre à reconstruire la parole mémorielle de la communauté juive odessite aux expressions plurielles et au rayonnement international.

Archive sonore

Le Barbier de Séville de Rossini, l'air de Figaro

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le livre de l'invitée

Histoire, mémoires et représentations des Juifs d'Odessa - Un vieux rêve intime

Éditions Honoré Champion, 2022.

"Depuis sa fondation en 1794 par l'impératrice russe Catherine II, Odessa - tolérante et entreprenante - attire des élites cosmopolites, des déshérités et des Juifs persécutés de l'Empire en quête d'un refuge. La société juive naissante éprise de liberté œuvre sans relâche sur le chantier odessite.

Dès les années 1860, banquiers, intellectuels, artistes, bandits et "anonymes" écrivent pareillement le "modernisme" et les légendes colorées d'Odessa la Juive.

Le XXe siècle, pris entre guerres et révolutions, sonne le glas de l'âge d'or des Juifs d'Odessa avec le retour des pogromes et des massacres de masse.

Nombre d'entre eux repartent sur les routes de l'exil à la recherche de nouveaux ports d'attache : onze villes nord-américaines qui portent le nom d'Odessa accueillent et protègent leur "vieux rêve intime" .

L'enjeu de cet ouvrage, à la croisée de la grande et de la petite histoire, est d'approcher l'espace de vérité de la ville d'Odessa entre cité de rêve et cité rêvée." (Présentation de l'éditeur)

.
.
© Radio France - .

Le site des "Amis d'Odessa"

https://www.amis-odessa.fr/