Isabelle Némirovski
Isabelle Némirovski ©Radio France - DR
Isabelle Némirovski ©Radio France - DR
Isabelle Némirovski ©Radio France - DR
Publicité

La communauté juive d'Odessa, qui comptait 350 000 personnes avant la Seconde Guerre mondiale, a connu un rayonnement international. Une association s'attache aujourd'hui à reconstituer sa mémoire, et la façon dont elle s'est exprimée dans l'exil, en Europe ou aux Etats-Unis.

Avec
  • Isabelle Némirovsky Fondatrice et présidente de l’association Les Amis d’Odessa

L’histoire est connue et elle est racontée par Georges Perec dans son petit livre intitulé Ellis Island : on conseilla à un vieux juif russe de se choisir un nom bien américain que les autorités d’état civil n’auront pas de mal à transcrire. Il demanda conseil à un employé de la salle des bagages qui lui propose Rockefeller. Le vieux juif répète plusieurs fois de suite Rockefeller , Rockefeller pour être sûr de ne pas l’oublier. Mais lorsque, plusieurs heures plus tard, l’officier d’état civil lui demande son nom, il l’a oublié et répond, en yiddish : Schon vergessen (j’ai déjà oublié) et c’est ainsi qu’il fut inscrit sous le nom bien américain de John Ferguson.

On connaît moins l’histoire de ce jeune Samuel qui arrive lui aussi à Ellis Island en 1901. Ne parlant pas un mot d’anglais, il ne comprend pas la question de l’officier de l’immigration qui lui demande son nom. Pensant qu’on lui demande d’où il vient, il répond alors "Odessa" et le fonctionnaire inscrit dans son registre plus ou moins ce qu’il entend. C’est ainsi que Samuel Dassin, père de Jules Dassin, et grand-père de Joe Dassin, fit son entrée en Amérique.

Publicité

L'invitée

Archives sonores

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Paroles

Lisa nos barques en papier
Dans le grand bassin bleu
Tes premiers pinceaux de noir pour les yeux
Tu disais souvent « on vivra ailleurs »

Je courais me cacher
Quand je voulais que tu pleures
Quelques hommes jouent encore
Comme des enfants cruels
Ce soir Odessa s'endort sous le ciel

Lisa c'est partout les mêmes
Les fumées des avions
T'es juste du mauvais côté de l'horizon

Les seuls trains qui partent
Sont des trains de banlieue
T'as beau tendre tes mains
Y'a tout ce vide au milieu
Et tes chansons retombent
Aux pianos des hôtels
Pendant qu'Odessa s'endort sous le ciel

Il ne reste que le nom que tu portes
J'imagine le son de ta voix
Un beau jour c'est certain tu t'envoleras Lisa des soldats surveillent
les camions de courrier
Tes mots en reviennent tout déshabillés

Quelques hommes jouent encore
Comme des enfants cruels
Sans doute Odessa s'endort sous le ciel

Il me reste le nom que tu portes
J'imagine le son de ta voix
Un beau jour c'est certain tu t'envoleras Lisa,

accrochée aux ailes
Des oiseaux dissidents

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Étienne Roda Gil / Mort Shuman

Brooklyn by the sea
Dimanche après-midi
C'est une vieille promenade
Sur de longues planches malades
C'est la mer Noire en petit
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the sea

A Brooklyn by the sea
Les vieillards assis
Se racontent les histoires
Les défaites et les vieilles gloires
Les exodes et les fusils
Quand ils étaient loin d'ici
De Brooklyn by the sea

Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver "Brighton Beach"
Brooklyn by the sea

C'est loin de la vie
C'est comme un pays
Que New York secoue et regarde
Comme ses rires ou ses lézardes
Où tous ses rêves ont vieilli
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the sea

Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver "Brighton Beach"
Brooklyn by the sea
Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver "Brighton Beach"
Brooklyn by the sea

Brooklyn by the sea
Raconte sa vie
For the Spartacus brigade
Yes Madrid was Wonder barer
Les survivants sont assis
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the sea

Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Cette race va disparaître
Courrais-tu vers un peut-être
Un dimanche après-midi
A Brooklyn by the sea

Association "Les amis d'Odessa"

https://www.amis-odessa.fr/

A RÉÉCOUTER

Talmudiques avec Isabelle Némirovski

SI JE T'OUBLIE ODESSA 1/2 UNE HISTOIRE ENTRE LÉGENDE ET RÉALITÉ

À réécouter : La légende d'Odessa
59 min