Caroline Guiela Nguyen, répétitions à la Centrale d'Arles
Caroline Guiela Nguyen, répétitions à la Centrale d'Arles
Caroline Guiela Nguyen, répétitions à la Centrale d'Arles - Jean-Louis Fernandez
Caroline Guiela Nguyen, répétitions à la Centrale d'Arles - Jean-Louis Fernandez
Caroline Guiela Nguyen, répétitions à la Centrale d'Arles - Jean-Louis Fernandez
Publicité
Résumé

Nouvelle écoute ! L'auteure et metteure en scène Caroline Guiela Nguyen initie un cycle de création sur 4 années, autour d'un seul mot : Fraternité. Il y aura plusieurs "Contes fantastiques", dont un court-métrage tourné à la Maison centrale d'Arles avec des détenus.

avec :

Caroline Guiela Nguyen (Auteure et metteuse en scène), Tiago Rodrigues (dramaturge et metteur en scène, directeur du Théâtre National de Lisbonne).

En savoir plus

Nouvelle écoute de cette émission diffusée en direct le 21 novembre 2020

Des nouvelles du théâtre dans le monde : à Lisbonne, Tiago Rodrigues, auteur, metteur en scène, comédien, directeur du Teatro Nacional Dona Maria II. Après Pékin, Beyrouth, Princeton USA, Tel Aviv, Ouagadougou, Madrid, Athènes, Lima, Rio, Taipei, Tokyo, Mexico, Kigali, Helsinki, Milan, Zagreb, ces villes où l'émission prend des nouvelles de leurs théâtres depuis cette rentrée particulière, Tiago Rodrigues nous parle de la situation théâtrale au Portugal.

Publicité

Caroline Guiela Nguyen, auteure, metteure en scène. Avec sa compagnie Les Hommes Approximatifs, elle initie un cycle de créations sur quatre années (2019-2022) autour d’un seul mot qui donne son nom à l'aventure : "Fraternité" (contes fantastiques).  Pour cela, la compagnie imagine plusieurs contes fantastiques qui projetteront notre Europe sur les 60 prochaines années. Depuis cette future humanité, sont posées ces questions : Qu’auront-ils à réparer ? Quelle mémoire sommes-nous déjà pour eux ? Des comédiens non professionnels et d'autres métiers participent à ce projet au long cours, mené entre Arles, Paris, Berlin, Londres... 

Jean Ruimi, comédien détenu à la Maison Centrale d'Arles : Jean témoigne de sa participation au film tourné avec Caroline Guiela Nguyen l'été dernier. Le film est un des chapitres du cycle "Fraternité", et l'un des fruits du travail que la compagnie mène depuis maintenant 4 ans à la Maison Centrale d’Arles. Ce film ne sera pas un film documentaire, il ne sera pas non plus un sujet de plus sur la prison. Ce film sera puissamment une fiction. "Ces hommes ne nous parlent que d’une seule chose : du temps" dit Caroline Guiela Nguyen.

Youssouf Gueye, 16 ans, comédien du cycle Fraternité : depuis son domicile, le jeune homme témoigne témoigne de sa participation à "Fraternité", pour l'une des futures pièces, créée à l'été 2021 et présentée à l'Odéon - Théâtre de l'Europe (Paris) à l'automne 2021. Il avait participé aux larges auditions organisées par la compagnie. C'est sa première fois au théâtre.

Maria Vittoria Carlin, dite “Mavi”, psychiatre au Centre Minkowska : elle est intervenue dans la résidence de la compagnie à Reims pour donner une formation aux comédiens et à l’équipe artistique, sur la compétence culturelle dans les pratiques cliniques et sociales, afin de mieux faire appréhender aux acteurs la compréhension et la gestion de la relation soignant/soigné, aidant/aidé en contexte transculturel, leur apporter des situations concrètes de prise en charge, les confronter à l’importance du cadre, de la posture et du nécessaire “décentrage” dans la relation d’aide et de soin. 

Références

L'équipe

Aurélie Charon
Aurélie Charon
Aurélie Charon
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Delphine Lemer
Réalisation