Table-ronde Cinéma au Forum des Images / Grand prix du meilleur scénariste

France Culture
France Culture
Publicité
Avec
Léa Fehner, Réda Kateb, Nathalie Boutefeu
Léa Fehner, Réda Kateb, Nathalie Boutefeu

Léa Fehner, Réda Kateb, Nathalie Boutefeu © RF / I. Pisani-Ferry

Tout Arrive ! est comme chaque mercredi en direct et en public du Forum des Images, aux Halles de Paris ! La table ronde critique commence avec un désaccord sur Persécution de Patrice Chéreau. Charlotte Garson lui reproche d'être enfermé dans le psychologisme, Jean-Baptiste Thoret renchérit en pointant du doigt la mise en scène, à ses yeux lourde et datée. Mais Michel Ciment défend Chéreau en montrant ce que son cinéma a de dostoïevskien : lourd peut-être, psychologique sans doute, certainement peu aimable, mais extrêmement puissant. Yuki et Nina d'Hippolyte Girardot et Nobuhiro Suwa, suscite ensuite moins de débat : nos critiques s'accordent à reconnaître que les deux réalisateurs ont su éviter les écueils du film sur les enfants, et que Nobuhiro Suwa souffre de tout sauf du syndrome d'admiration sans nuance de la Nouvelle Vague partagé par certains réalisateurs asiatiques. Un film honnête et fin qui se laisse voir avec plaisir. Les coups de coeur : Michel Ciment vous conseille la ressortie de deux films du grand Fritz Lang, House by the River et La rue rouge ; Charlotte Garson a aimé le documentaire Louise Bourgeois, l'araignée, la maîtresse et la mandarine de Marion Cajori et Amei Wallach ; et Jean-Baptiste Thoret s'enflamme pour Soldat bleu de Ralph Nelson. En début de deuxième partie, Jean-Baptiste Thoret vous rappelle l'existence du plus oublié des grands maîtres du cinéma américain : Allan Dwan. Le réalisateur aux 130 films (dont les 3/4 ont été perdus) a eu énormément d'influence en plein âge d'or à Hollywood. La sortie en coffret DVD de 7 de ses films permet de le redécouvrir. Puis, Arnaud Laporte reçoit deux talents prometteurs, révélés par le Prix du Meilleur Scénario. La lauréate 2007, Léa Fehner , vient présenter son excellent premier film, Qu'un seul tienne et les autres suivront , accompagnée d'un de ses acteurs, Reda Kateb . Léa Fehner nous raconte comment elle s'est fondée sur son expérience personnelle et la matière documentaire pour élaborer son film construit autour du parloir d'une prison. Un lieu trop peu représenté au cinéma et qui pourtant est riche en histoires puissantes, multiples, dérangeantes. C'est également la multiplicité d'un monde trop peu montré que Nathalie Boutefeu prévoit de filmer lorsqu'elle tournera Des Bonnes , prix du Meilleur Scénario 2009. Sans pour autant faire une reconstitution historique, son film racontera la vie quotidienne de celles qui étaient logées dans les derniers étages des immeubles citadins. Elle nous fait part des questionnements que soulèvent encore ce projet en cours d'élaboration...

Publicité

L'équipe