La baleine reste l'objet d'une véritable tradition romanesque, dont "Moby Dick " est le plus beau fleuron. ©Getty - 	ullstein bild
La baleine reste l'objet d'une véritable tradition romanesque, dont "Moby Dick " est le plus beau fleuron. ©Getty - ullstein bild
La baleine reste l'objet d'une véritable tradition romanesque, dont "Moby Dick " est le plus beau fleuron. ©Getty - ullstein bild
Publicité
Résumé

Pendant de trop nombreux siècles, les grands mammifères marins ont représenté une ressource vitale pour les humains: nourriture, matières précieuses, huile d'éclairage et de chauffage, matériau de construction...

avec :

Dominique Le Brun (Journaliste et écrivain).

En savoir plus

Jusqu'au jour où les excès même de ces chasses, devenues industrielles, ont abouti à une prise de conscience internationale des abus de l'homme perpétrés sur le vivant et à une législation à la fois très restrictive et insuffisamment contrôlée. La baleine, pour toutes ces raisons, reste l'objet d'une véritable tradition romanesque, dont "Moby Dick " est le plus beau fleuron.

59 min

> "Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex" > "Le mystère de la baleine blanche - Aux origines de Moby Dick" qui inclut le récit d'Owen Chase "La vengeance du cachalot"

Publicité

Dominique Le Brun , historien de la marine, auquel on doit "Les baleiniers" , fabuleux recueil de récits du 19è siècle, et de nombreuses autre publications consacrées à la marine à voile.

Il a aussi traduit, présenté et commenté "Le mystère de la baleine blanche - aux origines de Moby Dick"  (ed. Bibliomnibus-aventure)