Publicité
En savoir plus
Middleground : un Ouest sans Frontière
Middleground : un Ouest sans Frontière

Middleground : un Ouest sans Frontière © Radio France

Depuis le 19 è siècle la Frontière (en majuscule) a servi de métaphore pour décrire l'avancée de la « Civilisation » en Amérique. Cette ligne imaginaire, en déplacement perpétuel vers l'Ouest, figure le choc frontal, fatal, entre ceux (les « Indiens ») que le « Progrès » reléguait inéluctablement dans le passé, et les troupes serrées de colons, de soldats, bientôt suivis de commerçants, de missionnaires, d'ingénieurs, de bâtisseurs. Une telle vision fait fi de tous les liens complexes, des mixités, métissages et autres mélanges assumés qu'a provoqués l'irruption des Européens dans les mondes dits « précolombiens » et même, in fine, sur toute la surface de la planète. Richard White, historien de l'Ouest américain a inventé le concept de « Middleground », difficile à traduire en Français (« zone de contact ».) pour décrire ces affrontements, ces tensions, ces accommodements mutuels, dans toute leur richesse, dans tous leurs effets paradoxaux. Son livre,majeur, « Le Middle Ground » considéré comme "le chef d'oeuvre de l'ethnohistoire" (même s'il n'utilise pas le terme), vient d'être traduit en Français... 18 ans après sa parution originale.

Publicité
Références

L'équipe

Anne Depelchin
Réalisation