France Culture
France Culture
Publicité

"Coca oui, cocaïne non!" est la devise d'Evo Morales, ancien cocalero devenu président de la Bolivie. Beaucoup d'hypocrisie autour de la petite feuille sacrée que manipulent les devins yatiris d'El Alto pour y lire l'avenir, et que vendent sur les marchés les cholitas à chapeau melon pour en faire une tisane souveraine contre les migraines... Tandis que le Chapare, non loin de là, accède au rang de capitale d'un narcotrafic, lequel repose presque entièrement sur la consommation quotidienne des pays développés.

Coca leaf growers chew their produce during a rally to demand the decriminalization of the coca leaf in international convention
Coca leaf growers chew their produce during a rally to demand the decriminalization of the coca leaf in international convention
© Reuters

Sur la piste de la petite feuille magique, ses grands mensonges et ses vérités cachées, Frédéric Faux, journaliste, correspondant en Amérique latine pour Le Figaro, a croisé les planteurs boliviens des Yungas, qui cultivent des terrasses agricoles remontant à l'époque inca, a accompagné les mineurs péruviens de La Rinconada, la ville la plus haute du monde, rencontré les "mules" européennes qui moisissent dans les prisons de Lima, enquêté auprès des paysans colombiens victimes de fumigations aériennes.

Publicité

Avec Frédéric Faux, écrivain, journaliste, auteur de "Coca! Une enquête dans les Andes" (Actes Sud)