Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Publicité
Résumé

Qui est réellement Raspoutine ? Une brute épaisse éprise de sexe et d'alcool rusée en diable, ou bien un paysan à la foi singulière, doué de bon sens et d'un don de guérisseur ? Ou peut-être un peu de tout cela...

avec :

Laurence Huot-Solovieff (arrière-petite-fille de Raspoutine.), Alexandre Sumpf (historien.), Jean-François Colosimo (historien des religions et éditeur,), Yves Ternon (Historien), Hélène Carrère d'Encausse (historienne, Secrétaire perpétuel de l'Académie française).

En savoir plus

Au lendemain de sa mort, ses détracteurs, dont son assassin Félix Ioussoupov, renforcés par le pouvoir troublant du cinéma et de la littérature, ont façonné un mythe plutôt repoussant. Un siècle après sa disparition, renouons avec la trajectoire de Grigori Efimovitch Raspoutine.

Le moujik serait né en janvier 1869 en Sibérie occidentale et a été abattu dans l'arrière-cour du palais d'un parent du Tsar en décembre 1916. Quel fut son rôle auprès du couple impérial à la veille de la révolution russe ?

Publicité

Symbole de la Russie paysanne et du crépuscule du tsarisme, Raspoutine a été un strannik, un mage errant qui battait la campagne pour pratiquer la foi et guérir les simples gens, puis les notables.

Ce qui a frappé ses contemporains, c'est le fait qu'il était capable d'interpréter à sa manière la Bible, qu'il avait une vision complètement originale et qu'on a qualifiée très vite de vision populaire, paysanne. Alexandre Sumpf

Raspoutine, exerçant ses talents de guérisseur dans un salon
Raspoutine, exerçant ses talents de guérisseur dans un salon
© Getty

Il a exercé un grand pouvoir d'attraction auprès des femmes, qui se confiaient à lui et tombaient sous son charme, mais il a aussi fréquenté d'obscures orgies à Saint-Pétersbourg. D'où une réputation sulfureuse mal élucidée...

Appelé par la tsarine pour guérir le prince héritier Alexis de son hémophilie, il s'est progressivement rapproché des Romanov jusqu'à devenir leur premier conseiller. Pacifiste, accusé d'être un agent de l'étranger, il sera tué par une conjuration au sommet de l'Etat dans des circonstances encore en partie obscures.

Raspoutine a été le conseiller de la prudence, c'est lui qui aura répété à Nicolas II que se lancer dans la guerre, c'était probablement signer la fin de la monarchie. Hélène Carrère d'Encausse

Loin des masques grotesques et des oripeaux de la fiction, il est temps de mettre à nu l'objet de bien des fantasmes…

Avec Jean-François Colosimo (philosophe et théologien), Alexandre Sumpf (historien et auteur de Raspoutine aux éditions Perrin), Yves Ternon (auteur de Raspoutine une tragédie russe aux éditions Complexe), Hélène Carrère d'Encausse (historienne) et Laurence Huot-Solovieff (arrière-petite-fille de Raspoutine).

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi, réalisé par Rafik Zénine. Lectures : Anton Yakolev et Doria Zénine. Prise de son : Valérie Lavallart. Mixage : Alain Joubert. Archives INA : Clary Monaque. Bibliothèque Radio France : Annelise Signoret. Collaboration : Juliette Dronne. (1ère diffusion : 18 février 2017)

Pour aller plus loin

Vladimir Fédorovski, Le roman de Raspoutine, Le Livre de Poche, 2013

Stéphanie Trouillard_, "_100 ans après sa mort, Raspoutine engendre toujours autant de fantasmes_"_, article paru sur le site de France 24, 28/12/2016

Moncef El Younssi_, "_Raspoutine, l’âme russe contre le matérialisme_"_, un article publié par la revue de philosophie et de littérature, Philitt, 2017

Vie et mort de l’illustre Grigori Efimovitch Raspoutine, un film d’animation réalisé par Céline Devaux :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Raspoutine, téléfilm de Josée Dayan, 2011. Avec Gérard Depardieu, Vladimir Machkov et Fanny Ardant