Guillaume Dustan en 1999
Guillaume Dustan en 1999
Guillaume Dustan en 1999 ©Getty - Marc Gantier
Guillaume Dustan en 1999 ©Getty - Marc Gantier
Guillaume Dustan en 1999 ©Getty - Marc Gantier
Publicité
Résumé

Écrivain homosexuel et radical, Guillaume Dustan a recherché, à travers son œuvre, les conditions d’une existence plus libre, moins injuste. Sous son aspect provocateur, une pensée complexe et une écriture novatrice.

avec :

Sam Bourcier (Activiste queer et sociologue, maître de conférences à l'université Lille III, fondateur du collectif Le Zoo.), Marie-Anne Frison-Roche (professeur de droit de la régulation et de la compliance à Sciences Pô, auteur du rapport remis au gouvernement "L'apport du Droit de la Compliance à la Gouvernance d'Internet").

En savoir plus

Juge administratif formé à l’ENA, ancien élève du lycée Henri-IV à Paris, double lauréat du Concours général, William Baranès entame un virage à cent-quatre-vingts degrés lorsque, à vingt-neuf ans, il se met à écrire sous le pseudonyme de Guillaume Dustan.

Guillaume Dustan en 1999
Guillaume Dustan en 1999
© Getty - Marc Gantier

Son premier roman, Dans ma chambre, paru en 1996, relate son expérience de l’amour et de la sexualité. Son écriture, qui emprunte fortement à Duras et à Easton Ellis, détaille sans psychologie ses pratiques d’homosexuel séropositif. La difficulté d’aimer et d’être aimé, l’angoisse de la mort, l’affirmation de son homosexualité contre la violence d’un monde homophobe, innervent son texte ; ils sont autant de thèmes qui émergent de la description clinique de ses rencontres sexuelles.

Publicité

C’est aussi le premier roman de sa trilogie dite "autopornographique", que viendront compléter Je sors ce soir, récit d’une longue nuit de fête parisienne, et Plus fort que moi, histoire de ses pratiques sadomasochistes.

Guillaume Dustan sur le plateau de l'émission littéraire Campus, en 2002, sur France 2
Guillaume Dustan sur le plateau de l'émission littéraire Campus, en 2002, sur France 2
© AFP - Sylvain Estibal

Ses textes suivants ressortissent plus à l’essai pamphlétaire, et moins à l’autofiction. Ils progressent aussi dans l’expérimentation formelle et la radicalité. Nicolas Pages, Génie Divin et LXiR recherchent les moyens de vivre une existence plus libre. Ils font valoir la jeunesse, le sexe, les drogues, les explorations du corps comme clés de voûte d’un possible changement social. À travers ses romans, Guillaume Dustan prône un goût pour les cultures populaires, les clubs, les musiques pop et électronique, la mode. Dernier roman et Premier essai, ses deux derniers livres, prolongent cette quête.

Les activités de Guillaume Dustan se diversifient. Après avoir obtenu sa mise en disponibilité de la fonction publique, il crée chez Balland la première collection LGBT de France, "Le rayon gay", rebaptisée plus tard "Le Rayon". Il tourne aussi dix-neuf films expérimentaux avec sa caméra DV, montrés au public en mai 2019, grâce au travail de la galerie Treize.

Guillaume Dustan en 2000
Guillaume Dustan en 2000
© Getty - Louis Monier

En 2002, Guillaume Dustan réintègre la magistrature à Douai. Il meurt en 2005.

L’épitaphe sur sa tombe, "J’ai toujours été pour tout être", condense la profonde complexité du personnage. S’agit-il d’être "tout" à la fois, brillant élève et écrivain subversif, homme de loi et militant ? Est-ce une manière de proclamer son dévouement à tous les êtres ? Chaque proche de Dustan rencontré nous a livré une parcelle de sa vérité.

Avec Lisa Rinkowska, mère de Guillaume Dustan ; Tim Madesclaire et Philippe Joanny, amis de Guillaume Dustan ; Marie-Anne Frison-Roche, professeur de droit et amie de Guillaume Dustan ;  Sam Bourcier, activiste et théoricien queer et transféministe.

Lectures et adaptation théâtrale de Dans ma chambre : Hugues Jourdain.

Musique originale de Samuel Hecker.

Un documentaire d’Antoine Ravon, réalisé par Gilles Mardirossian. Mixage : Archives INA : Arnaud Plançon. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Maud Jussaume.

A écouter :

Guillaume Dustan s'exprime sur la littérature et la culture gays, dans l'émission "Nuits magnétiques", diffusée sur France Culture le 22 avril 1999

2 min

Lecture d'un texte de Guillaume Dustan par Hugues Jourdain

2 min

Bibliographie :

- Guillaume Dustan, Œuvres. 1, préfaces et notes de Thomas Clerc, Paris : P.O.L, 2013

- Guillaume Dustan, Nicolas Pages, Paris : Balland, 1999

- Guillaume Dustan, Génie divin, Paris : Balland, 2001

- Guillaume Dustan, LXiR ou Dédramatisation La Vi Cotidièn, Paris : Balland, 2002

- Guillaume Dustan, Dernier roman, Paris : Flammarion, 2004

- Guillaume Dustan, Premier essai, Paris : Flammarion, 2005

- Raffaël Enault, Dustan superstar, Paris : Robert Laffont, 2018

Rencontre avec Guillaume Dustan en boîte de nuit, dans l'émission "Chloé des nuits", diffusée sur France Inter le 24 juillet 1999

3 min

Filmographie à retrouver sur :

- "Les films de Guillaume Dustan" sur le site Treize

- "Dix films de Guillaume Dustan" sur le site Vidéodrome

Pour aller plus loin :

Guillaume Dustan sur le site de son éditeur, P.O.L.

Guillaume Dustan, le maudit ressuscité : portrait à lire sur le site de Valentin Perez.

L’esthétique de la nudité chez Guillaume Dustan : mémoire de maîtrise de Bruno Mainville, université de Montréal, 2006.

A propos des films de Dustan, sur le site de Videodrome2, diffuseur cinématographie alternatif.

Ami, juriste : deux synonymes. Hommage à William, par Marie-Anne Frison-Roche (en ligne sur son site)

La semaine prochaine dans Toute une Vie :

Références

L'équipe

Anaïs Kien
Production
Antoine Ravon
Production déléguée
Christine Bernard
Coordination
Gilles Mardirossian
Réalisation
Daphné Abgrall
Collaboration