Jane Austen en 1873
Jane Austen en 1873
Jane Austen en 1873
Jane Austen en 1873
Jane Austen en 1873
Publicité
Résumé

Contemporaine de Walter Scott, le père du roman historique britannique, Jane Austen fut l'autre grande plume de son temps. Formidable peintre des mœurs de son époque, elle décrivit avec un esprit d'une remarquable indépendance, les amours, les déboires, les ambitions de la gentry.

avec :

Alain Jumeau (Alain Jumeau, professeur émérite à la Sorbonne, spécialiste de la civilisation victorienne.), Marie-Laure Massei-Chamayou (maître de conférences en anglais à l'université Panthéon-Sorbonne), Ariane Hudelet (maître de conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot.).

En savoir plus

"Quoi de plus naturel pour Jane Austen, qui savait si bien en pénétrer la profondeur, d'avoir choisi d'écrire sur les banalités de la vie quotidienne, sur des réceptions, des pique-niques et des bals provinciaux ? ", disait Virginia Woolf qui admirait profondément l'auteur de Pride and Prejudice (Orgueil et Préjugés, 1813) et de Sense and Sensibility (Raison et Sentiments, 1811). 

Les romans de Jane Austen ont l'image mentale de l'englishness, qui est d'ailleurs un paysage de constables dans l'imaginaire anglais. Marie-Laure Massei-Chamayou

Publicité

Archive INA : Lecture d'un extrait de "The Common Reader" de Virginia Woolf. Un livre des voix, 15/06/1979 France Culture

3 min

Loin des tourments révolutionnaires qui déchirent alors le continent, du romantisme qui balaie le paysage littéraire, le monde de Jane Austen forme une sorte de parenthèse dans laquelle s'épanouit une société paisible, dépeuplée de drames, dominée par une affabilité qui pourrait faire sourire si elle ne possédait un charme certain.

Le schéma est toujours le même: vous commencez par l'erreur, l'illusion, voire l'aveuglement, tout ça pourrait prendre une dimension tragique; mais en fait, l'orientation est toujours comique, c'est-à-dire que la résolution est heureuse. Et le personnage principal qui est en fait une femme chemine de l'erreur vers la lucidité. Alain Jumeau

Illustration du dernier roman de Jane Austen, Persuasion (1818)
Illustration du dernier roman de Jane Austen, Persuasion (1818)
© Getty

Jane Austen a commencé à écrire dès treize ans et a publié dans sa vie six grands romans. Femme pugnace, elle refuse le mariage d'argent et parvient à vivre de sa plume en contemplant sa société avec le regard de derrière. Ses œuvres, témoins de l'esprit anglais de son temps, connaissent un immense regain de popularité lorsqu'elles sont adaptées au cinéma dans les années 1990.

Un documentaire de Catherine Pont-Humbert, réalisé par Françoise Camar et Delphine Lemer. Prises de son: Benjamin Vignal et Franck Malabry. Mixage: Alain Joubert. Documentation et recherche internet Annelise Signoret. Collaboration : Juliette Dronne. (1ère diffusion: 11 juin 2016)

Textes lus par Céline Devalan

Extraits du film Pride and Prejudice, réalisé par Joe Wright en 2005 ; de la version Bollywood de Pride and Prejudice réalisée par Gurinder Chadha, et de la série de la BBC inspirée du même roman.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour aller plus loin

Fiona Stafford, Jane Austen. Une passion anglaise, Tallandier, 2019

Claire Tomalin, Jane Austen, passions discrètes, Autrement, 2008

Le site du Centre Jane Austen de Bath : festival ; magazine en ligne, recettes de cuisine…

Un blog réalisé par une "austenienne" française: "Jane is my wonderland", avec biographie, résumés des livres, adaptations, extraits

"Jane Austen à Chawton", sur Maisons-écrivains.fr.

"Jane Austen au cinéma", par le site du Ciné-Club de Caen.

Orgueil et préjugés revu par les Boloss des Belles Lettres !

"J’ai lu toute l’œuvre de Jane Austen plusieurs fois" article d’Adelle Waldman publié sur Slate.fr

Références

L'équipe

Anaïs Kien
Production
Catherine Pont-Humbert
Production déléguée
Françoise Camar
Réalisation
Christine Bernard
Coordination
Delphine Lemer
Collaboration